Vous voulez travailler dans le domaine de l’automobile, que ce soit dans la vente ou la technique, mais vous ignorez vers quelles institutions spécialisées vous devez vous tourner ? On vous dresse une liste des écoles spécialisées de formation automobile et assistance technique en ligne afin de vous aider dans votre choix !

Le diplôme de technicien supérieur

L’Institut européen de formation aux mécaniques sportives (IEMS) donne le diplôme de Technicien Supérieur en Mécanique Sportive pouvant être un agent technique spécialiste en mécanique sportive en ligne. Il enseigne à l’encadrement des mécanos exécutants, sous la responsabilité des ingénieurs. L’agent est conçu pour le poste de responsable de chef d’atelier ou de voiture. La formation en maintenance automobile dure neuf mois et demi et associe la pratique en atelier et la théorie, la mise en situation au moment de diverses compétitions (24 h du Mans, Rallye de Monte-Carlo…) et deux mois de stage au sein d’une équipe de compétition. Il existe également une formation à court terme, de deux à cinq jours, pour le technicien déjà en activité, qui permet d’acquérir une compétence technique significative à travers des modules spécialisés.) La formation automobile DAF Conseil est aussi une autre alternative qu’on vous recommande vivement, pour plus d’information à ce sujet, veuillez visiter ce site spécialisé.

Les salons d’exposition à ne pas manquer : Vous y rencontrerez de jeunes diplômés, des professionnels ainsi que des experts pour échanger au sujet de votre future carrière. C’est également une occasion unique de voir les différents métiers existants (carrossier, réparateur, pilote de ligne, vendeur, auto-moto, aiguilleur du ciel…) et de poser vos questions au moment des conférences !

Autre option, L’Ecole supérieure de génie logistique, ESMVI-Sup de Log préparant aux métiers attachés aux interventions sur les voitures industrielles, mais également à la gestion et l’organisation des travaux de maintenance avec son brevet Technicien Supérieur de niveau Bac+2. Avec alternance de mise en situation professionnelle en société et de cours, la formation est disponible en continu sur 2 ans ou en initiale.

Le diplôme technologique d’une école de commerce

Dans le cas des écoles de commerce qui délivrent le diplôme technologique, vous pouvez compter l’Ecole supérieure du commerce et des réseaux de l’automobile (ESCRA) dispensant 2 formations particuliers orientées vers le commerce et la gestion automobile : Responsable Commercial dans les Responsables Service et Réseaux Automobiles dans les Réseaux Automobiles.

Il est possible aussi de se tourner vers l’Institut Supérieur du Commerce Automobile du Mans (ISCAM) et son diplôme technique qui donne lieu à la qualité de « Responsable Commercial de la Distribution Automatique ». Les parcours forment des responsables commerciaux automobiles compétents d’intégrer les directions régionales ou sièges opérationnels des équipementiers et constructeurs.

Et afin de finir avec les écoles de commerce, il est possible de choisir le diplôme de « Commercial en automobile » de l’Ecole Professionnelle du Commerce des Réseaux Automobiles (EPCRA) destinant à ces fonctions : dans le réseau des fabricants automobiles au niveau des concessions (après-vente ou vente), et dans la distribution automobile spécialisée ou chez les grossistes-distributeurs (centres-autos).

ISAT et IFP : les écoles d’ingénieurs aéronautiques

Si vous voulez acquérir un brevet d’ingénieur dans le domaine de l’automobile, de nombreuses possibilités s’ouvrent à vous ! L’Institut français du pétrole (IFP) fournit des formations supplémentaires à de jeunes ingénieurs de 3e cycle : la formation supplémentaire d’ingénieurs garantit par IFP School, les cours continus effectués par l’ENSPM, la formation de recherche et Formation Industrie — IFP Training, sous l’angle de la préparation de théories de doctorat.

Mais vous avez également l’Ecole Supérieure des Techniques Aéronautiques et de Construction Automobile (ESTACA) proposant une formation sur cinq ans, avec alternance de projets en tutorats, stages et cours. Cette école d’ingénieurs arrange également des sessions de cours continues pour les sociétés : soit des formations à court terme de un à cinq jours, soit sur-mesure, soit des cursus certifiant en dix jours.

L’Institut supérieur de l’automobile et des transports (ISAT) dispense, comme l’ESTACA, une formation habile par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieurs). Répartie elle également sur cinq ans, celle-ci se décompose en une partie consacrée et une partie académique à la formation en entreprise (projets, stages…). À partir de la 3 ème année, 2 départements de formation fournissent leurs enseignements spécifiques alentour d’un tronc commun : motorisation et environnement, châssis et habitacle. Après les cinq ans, il y a l’occasion de réaliser une thèse.

Et pour finir, vous pouvez compter sur l’Ecole nationale des professionnels de l’automobile (GARAC) proposant dans ses filières 3 orientations différentes : Vente, commerce/gestion-administration, Carrosserie-peinture et Mécanique et électricité-électronique.

Pour ceux qui veulent enseigner

Pour ceux qui veulent se diriger vers l’enseignement dans l’auto plutôt que dans la vente ou la formation réparateurs automobiles, l’Ecole Préparatoire au Monitorat d’Enseignement de la Conduite Automobile (EPMECA) garantit chaque année une formation qui permet d’exercer le métier d’« Enseignant de la sécurité routière et de la conduite automobile », mais également le diplôme « Mention Deux-Roues » qui permet d’exercer le métier d’« Enseignant de la conduite des cyclomoteurs et des motocyclettes ».