La hernie hiatale est une affection anormale d’une partie de l’estomac. C’est une affection courante, généralement bénigne et indolore. S’il y a des symptômes, il s’agit d’un reflux gastro-œsophagien, avec reflux acide et brûlures d’estomac. Mais attention, certaines hernies hiatales rares peuvent nécessiter une intervention chirurgicale en urgence…

La hernie hiatale est la maladie la plus fréquente du système digestif, car elle touche 20 à 60 % de la population française. Comment la traiter ? Quels sont ses symptômes ? Existe-t-il des remèdes naturels ?

Qu’est-ce qu’une hernie hiatale ?

La hernie hiatale est l’ouverture de l’œsophage (ou hiatus) où une partie de l’estomac passe à travers le diaphragme. Lorsque le dispositif de connexion entre l’estomac et l’œsophage inférieur tombe en panne, l’extrémité supérieure de l’estomac pénètre dans l’orifice fendu. En effet, dans des circonstances normales, un hiatus œsophagien permet à l’œsophage de traverser le diaphragme pour transporter les aliments dans l’estomac. Si elle s’élargit, cette ouverture peut laisser apparaître une partie de l’estomac ou l’ensemble de l’estomac, voire d’autres organes de l’abdomen.

Cette hernie est causée par l’affaiblissement du tissu conjonctif du diaphragme, provoquant l’expansion de l’ouverture qui traverse habituellement l’œsophage.

Au fur et à mesure que l’orifice s’élargit, l’œsophage peut avoir tendance à se déplacer vers le haut, tirant l’estomac et éventuellement se coincer partiellement dans cet espace. Dans de rares cas, l’œsophage restera en place, mais une partie de l’estomac se soulèvera et les deux apparaissent côte à côte.

Une hernie hiatale exerce une forte pression sur la valve entre l’œsophage et l’estomac, qui finit par s’effondrer et libère de l’acide gastrique. Les personnes touchées souffriront de brûlures d’estomac et de hoquet après les repas. Si vous vous allongez après un repas, la brûlure s’aggravera.

Quels sont les symptômes ?

Dans la plupart des cas, les hernies hiatales sont asymptomatiques. Cependant, selon le type de hernie, certains symptômes peuvent apparaître. Pour la hernie de type 1, le symptôme principal est le reflux gastro-œsophagien par glissement. Il provoque une sensation de brûlure le long de l’œsophage. S’il n’est pas traité, le suc acide finira par irriter la paroi interne de l’œsophage et provoquer une œsophagite. D’autres symptômes secondaires peuvent être :

  • Mauvais goût dans la bouche
  • Tousser à plusieurs reprises
  • Gorge irritée
  • Rauque

En roulant, les hernies de type 2 peuvent augmenter avec le temps et provoquer :

  • Douleur thoracique ou douleur à l’estomac
  • Ballonnements
  • Inconfort respiratoire causé par l’estomac comprimant les poumons
  • Anémie, causée par un saignement petit, mais continu

Dans de rares cas, la partie de l’estomac passant par le hiatus peut être tordue, ce qui peut couper le flux sanguin vers l’organe et provoquer la mort ou la nécrose des tissus. Cela peut provoquer des douleurs intenses et des vomissements. Ensuite, une intervention chirurgicale est obligatoire.

Peut-on guérir les hernies hiatales ?

Oui, il existe une variété de traitements qui peuvent être utilisés pour traiter cette maladie et soulager les symptômes qui peuvent réellement affecter votre vie quotidienne. Pour le traitement, cela dépend de la gravité des symptômes et du type de maladie.

Les médecines alternatives, les médicaments ou la chirurgie peuvent être utilisés pour traiter les hernies hiatales, en particulier pour les hernies de type 2, qui peuvent être traitées par roulement.

Pour les hernies de type 1, le médecin recommandera des traitements adaptés aux symptômes du patient (comme les brûlures d’estomac). Plusieurs médicaments sont prescrits pour limiter ou neutraliser l’acidité gastrique :

  • Antiacides (Maalox, Gaviscon)
  • Les antihistaminiques de type H2 (Azantac, Pepcidac)
  • Inhibiteur de la pompe à protons sur ordonnance (PPI)

En parallèle du traitement, certaines mesures peuvent être prises pour éviter d’exercer une pression abdominale :

  • Méfiez-vous des vêtements serrés
  • Évitez de vous pencher trop longtemps en avant
  • Concentrez-vous sur les petits repas
  • Ne vous allongez pas après les repas
  • Restreindre la consommation d’alcool et de tabac
  • Évitez les aliments trop acides et trop gras