Quelles sont les obligations des locataires vis-à-vis du décret tertiaire ?

locataires vis-à-vis

Publié le : 25 janvier 20234 mins de lecture

L’aménagement du territoire est un projet d’envergure qui accentue le développement du pays. Accompagné par les obligations d’amélioration urbaine, ce projet fait naître des obligations incombant aux propriétaires et aux locataires. La réduction de la consommation énergétique au niveau des parcs tertiaires est d’une importance capitale. Découvrez les obligations du locataire vis-à-vis du décret tertiaire pour garantir le respect de la loi. La légalité de vos activités professionnelles et de votre vie privée reste indispensable pour vivre en toute liberté.

La réduction de la consommation énergétique

Le dispositif d’éco énergie tertiaire s’adresse aux propriétaires et aux locataires d’un bien immobilier ayant une surface de 1000m². Le locataire a pour obligations de respecter les normes sur la consommation d’énergie. La définition des charges et obligations du locataire est faite dans le contrat de bail. Locataire ou propriétaire ? Chacun peut procéder à la déclaration annuelle en vue d’intégrer une attestation. Alignez-vous aux obligations décennales du décret tertiaire en suivant les normes imposées.

La charge de la réduction de la consommation d’énergie incombe au locataire. Le locataire peut être le seul responsable de la saisie des données consommation et des résultats sur OPERAT. Selon les dispositions du contrat de bail, le locataire a la pleine gestion de la consommation tandis que le propriétaire assure la performance énergétique. Le locataire est assigné au respect et à l’atteinte des obligations imposées par le décret tertiaire.  Faites vous accompagner par une entreprise à forte notoriété pour l’atteinte des objectifs et le respect des obligations imposées par le décret tertiaire. Découvrez les informations à lire pour mieux comprendre les enjeux du décret tertiaire obligation du locataire.

Les travaux à la charge du locataire

Dans le cadre du décret tertiaire obligation du locataire, le locataire doit effectuer des travaux de rénovation pour assurer la réduction de la consommation d’énergie. Contrairement au propriétaire, ce dernier se charge des travaux à faible coût. Selon l’article 605 du code civil, le locataire est tenu d’effectuer l’entretien relatif aux appareils de chauffage ou de climatisation. Ces rénovations sont nécessaires pour pérenniser la performance des appareils sous la gestion du locataire.

Le code civil prévoit des obligations d’entretien relatif aux locataires. Cependant, le contrat de bail peut apporter quelques changements à la répartition des rôles. Ces changements peuvent porter sur l’initiation des démarches concernant le décret tertiaire. Pour construire un plan d’action, sollicitez l’aide d’une entreprise professionnelle. Les experts vous guident et mettent des travailleurs acharnés à votre disposition.

Les peines et les sanctions imposées en cas de non-respect des obligations

Comme tout texte de loi, les obligations prescrites par le décret tertiaire sont accompagnées par des sanctions. La non-déclaration des données du bien immobilier et de la consommation énergétique sur OPERAT est passible de sanction.  Dans ce cas, le locataire peut être mis en demeure par le préfet. Un délai de trois pour renseigner les données lui sera octroyé. Si le locataire ne respecte pas ce délai, son nom sera inscrit sur le site sous liste noire, suivant le principe du « Name & Shame ».

La réputation du preneur du bail ou du locataire peut être entachée dans le cas du non-respect des obligations du décret tertiaire. Outre la mise en liste noire, le locataire s’expose au paiement d’une amende dans le cas du non-respect de ses obligations.

Plan du site