Les activités de surf couché, de SUP, de windfoil et de wing foil ont toutes des tailles et des formes de planches optimales différentes, avec des chevauchements entre les planches adaptées aux différentes activités qui varient en fonction de la taille, de l’expérience et des préférences du pratiquant. Le volume, la longueur/largeur, le top shape, le bottom shape, les rails, la compatibilité des sangles et la construction influenceront tous la façon dont la planche se comporte à l’arrêt dans l’eau, en mode déplacement, sur le plan et dans les airs. Si vous cherchez à passer au niveau supérieur de votre surf, le moment est venu d’investir dans le hobby qui vous apportera de la joie et peut-être aussi de la frustration pour toute une vie. La question est de savoir quelle pack wing foil choisir.

Volume

La planche de foil est un véhicule essentiel pour vous permettre de faire décoller et voler le foil. Pour cela, il faut trouver un équilibre entre la facilité d’équilibrage et l’augmentation de la vitesse sur l’eau depuis l’arrêt, le mode déplacement, jusqu’aux vitesses de planage qui permettent le décollage du foil. Tout cela est plus facile à réaliser avec des planches plus grandes et plus volumineuses. A l’inverse, une fois sur le foil, plus la planche est petite et légère, moins elle gênera l’expérience du foil et la manœuvrabilité dans toutes les activités de foil. Les planches plus grandes et suffisamment volumineuses pour permettre un équilibre stationnaire dans l’eau facilitent l’apprentissage du foil. Il est conseillé d’avoir un volume supérieur d’au moins 20 à 40 litres au poids du rider en kg. Par exemple, un rider de 60 kg peut commencer avec une planche de 80-100 litres ou plus, et un rider de 80 kg peut opter pour une planche de 120 litres. Au fur et à mesure de votre progression, vous pourrez passer à un pack Wing Foil plus petit et plus maniable, mais au moins pour les premières sessions, vous voulez maximiser votre temps d’apprentissage. Les planches plus grandes offrent suffisamment de flottaison pour que vous puissiez vous concentrer sur l’apprentissage du contrôle de l’aile manuelle sans avoir à vous concentrer également sur l’équilibre de votre planche. Un vent abondant est également utile à cet égard, car il favorise le mouvement vers l’avant dans l’eau, ce qui augmente la stabilité de la planche. On peut viser des plages de vent intermédiaires pour une aile à main donnée afin d’améliorer la stabilité de la planche et de permettre aux débutants de monter sur le foil.

La taille

La longueur et la largeur contribuent à la stabilité de la planche. Plus elles sont grandes, plus la stabilité est grande dans cette direction (grande longueur = plus grande stabilité avant-arrière mais plus de poids dans les manœuvres). La forme de la planche et les contours du haut et du bas auront également une influence sur la longueur et la largeur. Les planches vont des shortboards de surf plus traditionnel aux SUP de surf à pagaie, en passant par les planches spécifiques aux ailes et les microplanches qui ressemblent davantage à des skates de wake avec des foils. Les nez peuvent être ronds ou pointus et les queues étroites ou de la largeur d’une planche. Les rails peuvent être concaves, convexes, ronds ou durs et peuvent influencer la façon dont une planche se comporte dans l’eau, la facilité avec laquelle elle décolle et la façon dont elle gère les touchdowns en foil.

Forme du fond

Il existe de nombreuses théories et préférences concernant les contours du fond de la planche et la façon dont ils influencent les sensations de la planche et divers aspects des performances. Pour les planches de foil en général, les objectifs sont souvent la stabilité pour un volume de planche donné, la vitesse sur l’eau, la libération rapide de la surface de l’eau, et la capacité à gérer les touchdowns sur la piste et le nez. Chaque designer/shaper/constructeur développe sa planche en fonction de l’usage auquel elle est destinée et de son point de vue sur la manière d’optimiser les performances et le coût.

Construction

La construction des planches de foil peut être similaire à celle des planches à voile, des planches de prone surf et des planches de SUP, à ceci près que les planches doivent être plus solides pour supporter les forces massives associées au gréement et au mât du foil. En général, les planches de foil comprennent des longerons et des boîtes de foil renforcées liées à la structure de la planche elle-même. Il peut s’agir d’une construction traditionnelle en fibre de verre ou en fibre de carbone supportant une boîte Tuttle ou un mât à double voie.

Chaque concepteur/constructeur de planche sélectionne le kite foil qui, selon lui, conviendra à son activité et à son rider, comme illustré ci-dessous. Chaque élément du design aura un impact sur les performances d’une planche et il n’existe pas de « meilleur design » universel. L’idéal serait d’essayer une variable à la fois plutôt que de monter sur une autre planche attachée à un autre foil, un autre mât, un autre stab dans des conditions différentes pour un seul run.