La collecte de blé fourrager ou tendre dite biologique est toujours marquée par des conditions difficiles surtout au niveau du semis. À cela s’ajoutent les conditions de culture éprouvante au printemps. Le principal élément de difficulté est la variation du climat et des régions. Pour faciliter le travail, il est important de rejoindre les coopératives, cela permet aussi d’avoir un net état des lieux et d’avoir des données précises sur les récoltes et les pertes.

Une organisation géographique

Il faut comprendre que la question du blé ne concerne pas uniquement une région ou un pays. Chaque région à sa particularité et organise de manière la plus optimale la saison des récoltes. Pour la région Sud-Ouest, elle présente au taux de 30% de la valeur du blé récolté, avec une typologie de produit dit biologique. C’est aussi l’une des régions qui connaissent le plus de difficultés concernant les semis. Ce qui fait que les récoltes sont parfois revues à la baisse des prévisions établies par les organismes gérant les récoltes de la région. L’adhésion à des coopératives permet aussi d’avoir des aides et subventions. En matière de récolte, de plus en plus de disposition est mise en place afin de faciliter le travail des agriculteurs. À noter que les conditions difficiles de production n’altèrent en rien la qualité du produit obtenu, jugé l’un des plus protéiques de la région. Les récoltes de la région prennent fin notamment vers le mois de juillet. Pour la région ouest, la production s’élève à environ 20% de la production nationale. La région connaît aussi des rendements revus à la baisse. En moyenne, L’Ouest produit environ 25 quintaux/ha. Cela est principalement causé par la détérioration de la qualité de semis et un grand manque hydrique. Ce phénomène se remarque entre le mois de mars à la fin du mois d’avril. Suivi d’une période chaleureuse pour le mois de juin, mais la qualité protéique ne change pas. La région centre de la France quant à elle présente un niveau de récolte situé entre 10 à 15% de la récolte nationale malgré une prévision de moins de 10%. L’une des régions les plus productives est le nord-nord-est qui représente environ 25% de la production. Malgré un manque hydrique, la région fait partie des plus appréciables en matière de production de blé. Le cours du blé y est constant et de très bon rendement. Pour plus d’information sur le cliquer ici prix du blé

Valorisation des collectes

Pour les professionnels, même si les prévisions sont revues à la baisse, tout semble valider que les contrats avec tous les utilisateurs devraient être respectés. Bien sûr, il est important d’accorder aussi une grande valeur au différent moyen de distribution des produits. D’où la nécessité d’organisme de planification tel que les coopératives. Sans oublier une bonne planification de la prochaine saison de production. Généralement, celui-ci commence vers la mi-juillet, plus la planification sera entamée en avance, plus il y sera possible de répondre au différend demande comme pour la production agroalimentaire pour les animaux et aussi de valoriser les débouchés biologique meunerie. Bien sûr, le prix du blé  sera fixé en fonction de ses différentes conditions dirigées par la commission des filières biologique et coopérative agricole. À cela s’ajoutent les différents opérateurs, label œuvrant dans le blé biologique. 

Un bon transport

La valorisation de la récolte prend en compte aussi le transport des produits agricoles types blé meunier. Il existe des professionnels œuvrant principalement pour le transport des produits. Mais de plus en plus de label et coopérative s’organisent à ce que cette partie soit effectuée par des professionnels afin que le transport soit le plus conforme aux normes recherchées par les utilisateurs. Une valorisation des normes de transport permet notamment de faciliter la validation des produits au niveau du stockage et des débouchés. En résumé, pour avoir une bonne prise en charge des produits, il est conseillé de ne faire appel qu’à des organismes qui dispose des infrastructures pouvant honorer la récolte, le transport, l’entreposage et même d’organisme qui travaille avec des utilisateurs conformes aux normes en vigueur sur le territoire et à l’international.