Comme son nom l’indique, la tiny house est une mode qui nous vient d’ailleurs, en l’occurrence des Etats-Unis. Bien que les petites maisons ont déjà existé auparavant, ils relevaient plus du domaine de l’excentrique et suggéraient une mode de vie originale. La préoccupation de l’environnement et les contraintes de la vie moderne tant sur le plan financier que mobilité ont démocratisé la construction tiny house. Vu l’engouement suscité par cette nouvelle tendance, la législation s’est adapté en donnant une entière reconnaissance à ce type d’habitation et ses homologues.

La règlementation sur les tiny house

La loi française a légiféré et construit un cadre règlementaire autour des habitations mobiles dont les tiny house en 2014 par la loi Alur. Le design, l’architecture, l’agencement et le rendu final sont laissés à la libre appréciation des propriétaires qui peuvent recevoir tous les aides nécessaires sur greenkub.fr. Par contre, les mensurations sont strictement règlementées pour permettre la tractation sur remorque. Selon cette disposition la hauteur maximum est fixée à 4m20, la largeur à 2m55, la longueur pas plus de 12m, le poids strictement moins de 3,5 tonnes et le tout dans une surface habitable de 30m2. Si l’on dépasse ces critères, on doit demander des autorisations ou dérogations supplémentaires comme le permis de construire pour les surfaces et le convoi exceptionnel pour les dépassements en largeur. Si la maison est installée temporairement dans une propriété privée, le terrain doit être raccordé à l’eau, l’électricité, l’assainissement et le séjour ne doit pas excéder 3 mois dans l’année. Si l’on se projette de rester au-delà de ce délai, il en faut demander l’autorisation à la mairie concernée.

Construire sa tiny house soi-même

Pour les grands bricoleurs, construire une tiny house par ses propres mains est tout à fait possible. Si cette option offre certains avantages principalement financiers, il vous faut impérativement être multitâche et accepter l’idée que malgré tout, vous ne pourrez pas tout terminer mais confier certains travaux à des artisans spécialisés. Il faut prévoir en premier lieu tous les gros budgets, notamment les matériaux de constructions, les outils à utiliser, le plan et l’agencement. Vous pouvez tout construire dès le début ou commencer à partir d’une base comme les conteneurs ou les préfabriqués. Par la suite, entrer dans les détails et faire que tout réponde aux normes, par exemple pour la plomberie, le réseau électrique, les isolations, les différents raccordements et afin d’éviter les malfaçons, il y a des tâches qui sont assurés par des professionnels uniquement. Le principal avantage de l’auto-construction étant la possibilité de faire sur mesure, certains s’orientent désormais en dernier lieu à la domotique et au designer d’intérieur pour faire des meubles encastrables, rétractables… bref tout ce qui est pratique dans un espace confiné. En tout cas, il faut s’armer de beaucoup de patiences car il faut en moyenne selon les estimations 3 mois à un bricoleur confirmé qui s’y consacre à plein temps pour terminer une maison.

Confier la construction à des professionnels

L’autre option qui est le plus utilisé par tous est de déléguer la tâche à ces entreprises spécialisées dans la construction tiny house. La large panoplie des constructeurs vous permettra de choisir entre ceux qui proposent des modèles prédéfinis et ceux qui offrent des maisons sur mesure selon vos choix. La fabrication tiny house ayant le vent en poupe, prévoyez néanmoins un certain délai car certains constructeurs sont maintenant surbookés. Si l’avantage de la livraison clé en main évite toutes les petites tracasseries, confier les travaux à des professionnels coûte un peu plus que construire soi-même. Les composantes qui influent sur ce prix sont surtout le choix des matériaux et le niveau de finition. La domotique et les options écologiques peuvent aussi occasionner des surcoûts. Bref, faire construire votre tiny house par autrui vous facilitera beaucoup la vie mais prévoyez le budget nécessaire et assurez-vous du savoir-faire des constructeurs avant de leur confier vos travaux.

Avantages et contraintes de la tiny house

En premier lieu, l’avantage qui pousse les gens à construire ou à approcher les sociétés spécialisées dans la fabrication tiny house est l’aspect financier. La plupart des constructions coûtant en moyenne autour des 25.000 euros, il a aussi l’avantage d’être plus rapide à construire et convient parfaitement à ceux qui ne disposent pas de terrains. De plus, ces derniers temps, la tiny house est associé à une mode de vie écologique dans le processus de fabrication et anti-gaspillage dans la gestion des espaces qui sont des courants de pensées prépondérantes ces dernières années. Hormis cela, le critère de mobilité est un argument qui séduit nombre de clients.

Vivre dans une tiny house occasionne aussi certaines contraintes. En premier lieu, l’espace réduit ne convient pas à une famille nombreuse et il faut savoir que selon la loi une tiny house est conçu pour abriter au plus 4 personnes. En second lieu, la tiny house étant destiné à être mobile, posséder un 4*4 ou un van avec un permis spécial BE pour pouvoir tracter la maison est de mise. La demande étant en pleine explosion, il faut attendre un certain temps voire une année d’attente pour avoir son tiny house auprès de certains constructeurs. Enfin, la règlementation contraignante sur la durée d’habitat et l’autonomie en eau, électricité… bien discutables sur certains modèles refroidissent l’ardeur de certains.