Nos conseils pour favoriser la biodiversité dans son jardin

Biodiversité du jardin

Publié le : 17 août 20224 mins de lecture

La biodiversité désigne l’ensemble des écosystèmes et des organismes vivants qui composent l’environnement dans lequel ils vivent. Agir en sa faveur représente un enjeu écologique essentiel. Tout un chacun peut, à son petit niveau, œuvrer à la préservation du vivant. Si vous possédez un jardin, vous disposez d’un cadre favorable pour mettre en pratique votre fibre écologique. En privilégiant les pièges à insectes naturels par exemple, vous préservez vos cultures contre les nuisibles sans recourir à des pesticides nocifs et polluants.

Refuser l’utilisation des produits chimiques et phytosanitaires

S’interdire l’usage de pesticides et autres produits phytosanitaires s’avère essentiel pour favoriser la biodiversité au jardin. Si, en agissant ainsi, vous craignez que les limaces et les chenilles ne dévastent vos plantations, il n’en est rien. Des alternatives efficaces existent pour protéger vos plantes sans nuire à la planète. Spécialisé dans la lutte bio, le site maluttebio.com met à disposition de ses clients diverses solutions naturelles afin de concilier joies du jardinage et défense de la biodiversité. Le site propose, par exemple, des pièges à insectes mécaniques et écologiques contre les chenilles processionnaires. Quant aux pièges à phéromones, ils permettent de prévenir les dégâts causés par divers insectes ravageurs, tels que la pyrale du buis ou la mineuse des agrumes.

Faire du jardin un lieu accueillant pour la faune

Si certaines petites bêtes sont indésirables au jardin, d’autres ont un effet des plus bénéfiques sur les plantations. On recense diverses astuces pour attirer ces dernières. Planter des fleurs mellifères et sauvages, telles que la sauge des près ou la bruyère cendrée, contribue à attirer les insectes pollinisateurs (abeilles, bourdons, etc.). Les oiseaux sont quant à eux friands des chenilles et autres mouches néfastes aux cultures. En installant des nichoirs dans votre jardin, vous leur offrirez un abri pour se reproduire et se reposer. Par la même occasion, vous en ferez des alliés fidèles dans votre lutte contre les nuisibles. Faites toutefois attention au choix du nichoir. Il existe en effet autant de modèles que d’espèces d’oiseaux. Par exemple, un nichoir conçu pour les mésanges charbonnières doit comporter un toit en pente qui permette à l’eau de s’écouler tout en abritant l’oiseau du vent.

Préserver la qualité des sols et maintenir des zones sauvages

Afin que vos légumes et autres plantations effectuent leur croissance dans les meilleures conditions, il est primordial de bien nourrir votre terre. Pour ne pas perturber l’écosystème et l’équilibre des sols, limitez l’usage de la bêche. Pensez aussi à enrichir la terre de votre jardin avec du compost. En sus de ses vertus nourricières, le compost vous permet également de vous débarrasser de vos déchets organiques de manière naturelle. Certains micro-organismes ont aussi un effet bénéfique sur les jardins et potagers. C’est le cas des nématodes. Souvent utilisés contre les nuisibles, ces derniers sont des décomposeurs qui transforment les matières organiques mortes en humus. Favoriser la biodiversité dans le jardin passe aussi par le maintien d’une nature libre et indomptée. Veillez notamment à :

  • ne pas arracher toutes les mauvaises herbes ;
  • conserver les haies qui offrent un abri aux oiseaux et aux petits mammifères ;
  • installer un point d’eau (telle une mare par exemple) afin d’attirer les grenouilles, couleuvres et autres prédateurs naturels des petites bêtes nuisibles.


Plan du site