L’e-liquide est le consommable que vous mettez dans votre cigarette électronique. Il est composé de Propylène Glycol, de glycérine végétale, de nicotine ou non et d’arômes. Les taux sont variables. C’est le fil/coton de la résistance qui produit un vapotage. Le propylène glycol est le plus souvent le composant principal de l’e-liquide. Mais dans certains e-liquides, le Propylène Glycol issu de la pétrochimie est remplacé par un substitut végétal : le MPV (Mono Propylène Végétal). Ajoutez des arômes naturels, vous obtenez un e-liquide bio pour cigarette électronique.

Quelles sont les caractéristiques d’un e-liquide bio pour cigarette électronique ?

Généralement, les e-liquides du marché sont composés de 70% de propylène glycol, issu de la pétrochimie et de 30% de glycérine. Mais, le e-liquide bio pour cigarette électronique est composé de propylène végétal issu du maïs ou du soja, de glycérine végétale bio, d’arômes alimentaires, d’eau purifiée et de nicotine si vous le souhaitez.

Actuellement, comme il n’existe pas de données claires sur la toxicité à long terme de l’inhalation de propylène glycol, remplir votre e-cigarette avec des e-liquides biologiques est une sage précaution. Cliquez ce lien si vous souhaitez acheter des e-liquides bio pour votre cigarette électronique sur le site du fabricant. Les e-liquides proposés par ce site de vente sont fabriqués en France et sont composés de glycérine végétale bio et d’un substitut végétal au monopropylène glycol. Si vous passez votre commande avant midi pendant les jours ouvrables, vos produits seront expédiés le jour même et la livraison sera gratuite pour les achats supérieurs à 25 €.

Quel taux de nicotine choisir pour votre e-liquide bio ?

La nicotine est un liquide huileux et incolore qui est un puissant stimulant du système neurovégétatif. C’est la substance qui rend le fumeur dépendant de la clope. Même si cette dépendance n’est pas très importante, elle est réelle. Dans ce cas, commencez à vapoter avec un e-liquide contenant une quantité de nicotine équivalente à votre consommation de tabac. Voici une idée de la dose de nicotine à ingérer : multipliez le taux indiqué sur le paquet de clopes par le nombre de tiges que vous fumez par jour. Demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin à ce sujet. Il existe quatre doses de nicotine : sans nicotine : 0 mg / ml ; pour les fumeurs occasionnels ou les petits fumeurs : 6 mg / ml ; pour les fumeurs moyens : 11 mg de nicotine / ml et pour les gros fumeurs : 16 mg de nicotine / ml.

Pour savoir si votre e-liquide est vraiment biologique, il est conseillé de visiter le site web du fabricant. Généralement, les informations sont plus précises que sur le site d’un commerçant ou d’un distributeur. Il faut donc vérifier la composition de l’e-liquide sur la fiche explicative sans oublier de justifier le pourcentage d’ingrédients certifiés bio. Il est également important de lire l’étiquette du produit qui doit indiquer clairement la liste des ingrédients.

Les conditions de conservation du e-liquide bio !

Pour que la saveur et les arômes ne s’altèrent pas, conservez votre e-liquide bio à température ambiante entre 10 et 18°C. Ensuite, tenez-le à l’abri de la lumière, de l’air et de l’humidité. Enfin, mettez votre e-liquide bio hors de portée des animaux et surtout des enfants. Concernant la date de péremption indiquée sur le flacon, sachez que c’est la date de garantie des saveurs et des arômes qui sont les premiers composants à s’altérer.

Pour tirer le meilleur parti de votre e-cigarette, vous devez choisir un matériel de qualité. Utilisez bien votre cigarette électronique et votre e-liquide bio. Rechargez régulièrement la et vérifiez soigneusement sa bonne étanchéité. Il n’y a rien de plus insupportable qu’une cigarette électronique qui fuit. Enfin, pour varier les plaisirs, testez plusieurs saveurs et mettez de côté plusieurs parfums. Il faut savoir qu’un produit certifié bio est certes naturel mais un produit naturel ou végétal n’est pas forcément certifié bio. Il peut être le résultat d’une agriculture intensive, un système de production qui utilise beaucoup d’intrants et dont l’objectif est d’avoir une production maximale.