Une maison de retraite est un établissement comme un autre. Elle a besoin de fonds pour assurer son bon fonctionnement sur le long terme. Certaines aides sociales sont disponibles pour alléger ces dépenses, et vont permettre aux seniors de jouir des prises en charge de haute qualité. Ces aides sont versées directement à l’établissement, ou au bénéficiaire. APA aide de logement, déductions fiscales, et aides classiques, voici ce que vous devez savoir sur les moyens de financement d’une maison de retraite.

Allocation personnalisée d’autonomie ou APA

C’est l’aide la plus courante, mais aussi la plus connue pour financer une maison de retraite. Elle prend en charge les besoins quotidiens d’un senior.

Pour qui ?

L’APA est destinée aux seniors de plus de 60 ans, avec une perte d’autonomie qui nécessite des interventions spéciales aux quotidiennes. Le bénéficiaire doit avoir la nationalité française, ou avoir une résidence stable en France.

Le bénéficiaire doit aussi passer des tests, et examens médicaux pour évaluer sa perte d’autonomie.

Combien ?

L’APA n’a pas de montant fixe. La somme versée sera définie en fonction de la situation du bénéficiaire, de son état de santé, et de sa perte d’autonomie. Ainsi, des spécialistes vont évaluer ses paramètres, et vont classer le bénéficiaire en se basant sur la grille nationale d’évaluation.

Comment en bénéficier ?

Vous devez évaluer votre degré d’autonomie en vous basant sur la GIR.

Rédigez ensuite une lettre de demande, en y mentionnant vos coordonnées, votre situation financière et familiale, votre GIR, et autres informations pertinentes.

Adressez cette lettre au conseil général du service d’aide sociale

Vous pourrez aussi vous rendre dans les bureaux des actions sociales, et discuter directement avec les responsables de l’APA.

L’APA vous permet ensuite de mieux financer votre séjour dans une maison de retraite, alors ne le négligez pas. Elle va aussi alléger les charges de ces établissements, pour améliorer votre prise en charge au quotidien.

Les aides de logement : APL, ALS, et ASH

L’APL ou aide personnalisée de logement est un financement pour alléger les coûts de vos loyers. Elle est destinée aux seniors qui vivent dans une maison de retraite médicalisée, ou EHPAD. La somme versée sera définie en fonction de la situation financière du bénéficiaire, ou de sa famille. Il n’y a pas d’âge minimum pour en bénéficier, ni d’état de santé et d’autonomie précise.

L’ALS ou allocation de logement social est une alternative à l’APL. Elle est réservée aux seniors qui résident dans une maison de retraite classique, ou un EHPAD non conventionné. La définition des sommes versées est identique à celle de l’APL.

Les démarches sont les mêmes pour bénéficier de ces aides. Vous devez envoyer une demande à votre CAF. Vous pourrez remplir une demande en ligne, ou envoyer directement une demande manuscrite aux responsables de ces aides. Et souvenez-vous que vous ne pourrez pas bénéficier de ces 2 aides simultanément. Choisissez ainsi celle qui corresponde le mieux à votre situation.

L’ASH est une aide de logement un peu particulier. Elle ne prend en charge que les maisons de retraite situées dans votre département. Cette aide est réservée aux seniors de plus de 65 ans, avec ou sans perte d’autonomie. Les seniors avec des difficultés financières sont les plus sollicités par l’ASH. La somme couvrira les frais de logements que le senior, ou sa famille ne pourra pas prendre en charge.

Les déductions fiscales 

Ces aides sont des financements indirects, qui faciliteront la prise en charge d’un senior dans une maison de retraite. Elles se présentent sous forme de réduction d’impôt. Cette réduction s’applique uniquement sur les frais liés à la dépendance, et les coûts d’hébergements. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une réduction de 25 % en moyenne sur vos impôts. En général, cette réduction ne dépasse pas les 2500 euros pour un senior.

Pour qui ?

Pour tous les Français, qui ont un statut fiscal légal en France

Pour les bénéficiaires qui peuvent couvrir les frais liés à la dépendance.

Pour les résidents d’une maison de retraite pour seniors dépendants.

Les aides classiques

Les aides de fourniture d’énergie :

Ces financements sont réservés aux EHPAD. Ils sont versés, sous forme de chèque aux seniors pour couvrir leur consommation en énergie durant leurs séjours. Les aides de fourniture d’énergie seront remises automatiquement aux bénéficiaires dès leur arrivée à l’EHPAD. Ces chèques seront remis au responsable de la maison de retraite pour payer les factures d’énergies.

Les aides aux frais d’hébergements :

Elles ne couvrent qu’une partie des frais de logements dans une maison de retraite. Tous les seniors peuvent en bénéficier. La somme sera définie en fonction des revenus du senior en question, et de sa famille. Voici les conditions nécessaires pour bénéficier de ces aides aux frais d’hébergements :

  • Âgés d’au moins 65 ans
  • Nécessite des aides spéciales pour s’occuper des tâches quotidiennes
  • La somme des revenus doit être en dessous des frais d’hébergement

Si vous remplissez ces conditions, il ne vous reste plus qu’à envoyer une demande à la mairie, ou dans une institution spécialisée pour bénéficier de cette forme d’aide.