La résolution des problèmes graves liés aux yeux nécessite parfois le remplacement de l’organe. À cet effet, deux solutions de rechange sont proposées aux malades. Il s’agit de l’implant oculaire et de la prothèse de l’œil. Bien qu’ils servent à atteindre le même but, ces deux options sont assez distinctes. Quels sont donc ces points de différenciation ?

Prothèse oculaire, le substitut de l’œil

Fait en résine de synthèse, ce dispositif oculaire sert à remplacer un œil. Son utilisation est requise après que les yeux aient été traumatisés ou atrophiés. De ce fait, cette pièce est unique pour chaque patient.

Sa conception tient compte des mensurations du bénéficiaire. Selon le site dencott.com, la correspondance avec l’œil originel est de 100 %.

L’installation de l’oeil de verre est essentielle après les événements ci-après :

  • les malformations congénitales (anophtalmie, microphtalmies) ;
  • les différents accidents (domestiques, route, travail) ;
  • les complications liées à un herpès ou un glaucome néo-vasculaire ;
  • les maladies inflammatoires accompagnées de lésions irréversibles.

En outre, lorsqu’une intervention chirurgicale se complique en faisant apparaître de la douleur, cette solution est appropriée pour régulariser la situation.

Le rôle principal de cet équipement oculaire est de maintenir la cavité orbitaire. Par conséquent, il est assez grand et opaque. Il faut aussi dire que les culs-de-sac conjonctivaux sont préservés pour une bonne circulation des larmes.

La tenue de la prothèse est également assurée et, pour cette raison, son port est permanent. Il ne l’est pas seulement lorsque la prescription indique un retrait dans la nuit. Ses fonctions sont vitales bien que l’iris de cet organe de rechange soit peint manuellement.

Pour placer ce dispositif médical, il faut trois séances. La première session consiste à prendre les mesures de l’œil. Elle dure environ une heure. À cette occasion, une partie des démarches administratives est aussi effectuée.

Le deuxième rendez-vous permet au spécialiste de faire des retouches et de mieux ajuster l’équipement. Au terme de cette séance, la fabrication définitive de la prothèse est lancée. Il faut donc attendre une troisième session pour que la livraison soit faite.

Implant oculaire, la lentille dans l’œil

Cet élément qui corrige la vue est inséré à l’intérieur de l’œil. Il s’agit d’un implant additif équipé d’une lentille synthétique.

Il est utilisé comme une substitution lorsque le cristallin est détérioré. Sa mise en place se fait en mode « ambulatoire ». Autrement dit, l’hospitalisation n’est pas requise avant la chirurgie.

Pendant l’opération, le chirurgien fait une petite incision dans la cornée et y met l’implant. Le positionnement peut se faire devant ou derrière l’iris. En cas d’intervention sur les deux yeux, il faut obligatoirement un espacement d’une semaine.

Toutefois, il faut noter que la pose de la lentille n’est possible qu’après l’extraction du cristallin.

Outre le traitement de la cataracte, cette alternative est aussi adaptée pour remédier à :

  • une hypermétropie ;
  • une forte myopie ;
  • un astigmatisme ;
  • une presbytie.

Pour la dernière maladie, le médecin préconise un implant progressif pour agir positivement sur la vision. Par ailleurs, un tel traitement est également envisageable lorsque l’opération par « Lasik » ou « PRK » est impossible.

Une fois en place, l’implant ne cause aucune douleur à son porteur. Mieux, il devient invisible, et ne se remarque pas.

Œil de verre et implant oculaire, quelle est la différence ?

Bien que ces deux options soient utiles pour la restauration de la vue, elles se différencient sur plusieurs points.

Les problèmes à résoudre

L’implant oculaire sert à la rectification de la vue tandis que la prothèse est comme un nouvel œil.

De plus, les maladies qui nécessitent l’usage d’un implant sont légères. En d’autres termes, elles ne sont pas très graves. Par contre, pour qu’une prothèse soit insérée, il faut que l’organe soit inopérant ou que l’affection soit extrêmement sérieuse.

Le caractère du dispositif médical

Une prothèse oculaire est personnelle. Elle est donc unique pour chaque propriétaire. À ce propos, sa conception est faite sur la base d’un moulage qui présente les caractéristiques de l’organe atteint.

Ce n’est pas le cas de la lentille de l’œil. En effet, cet équipement oculaire est standard et existe sous plusieurs formes à savoir :

  • les implants de chambre postérieure ;
  • les implants de chambre antérieure ;
  • les implants multifocaux.

Le premier type d’implant est désormais moins utilisé à cause de son action négative sur le cristallin (il accélère son vieillissement).

L’aspect et les rôles

Grosse et résistante, la prothèse se compose de tous les éléments d’un œil. Cela signifie qu’elle contient l’iris. Quant à l’implant, il est une pièce ajoutée au dispositif naturel des yeux pour un bon fonctionnement.

Ce détail influe grandement sur le rôle joué par chacun de ses équipements oculaires. Pendant que l’un sert à combler le vide laissé par l’organe manquant, l’autre parfait la vision.

Le nombre de séances pour l’installation

La mise en place d’une prothèse requiert une grande attention. Il faut 3 rendez-vous chez le spécialiste avant de pouvoir l’obtenir. Ce n’est pas le cas de l’implant qui nécessite une petite opération chirurgicale et qui se place donc en une session.

Les autres facteurs de distinction

Outre les différences précédemment citées, ces solutions aux problèmes oculaires possèdent d’autres spécificités distinctives.

À l’évidence, l’implant oculaire crée des effets secondaires à son utilisateur. Ce dernier aura d’énormes difficultés à voir la nuit et il percevra des halos.

En ce qui concerne la prothèse de l’œil, il faut un nettoyage journalier pour le maintenir en bon état. Par ailleurs, sa durée de vie est de 6 ans et cela implique que son propriétaire doit la changer à cette échéance. Cependant, pour les enfants, le renouvellement se fera par rapport à leur croissance.

L’entretien, les fonctions, la taille et le temps d’installation sont les points de différenciation d’une prothèse et d’un implant oculaire. Il est quand même impératif de se référer à des professionnels agréés pour les obtenir et pour avoir leur avis sur le sujet avant de décider de l’option la plus adéquate pour vous.