La cire professionnelle : son enjeu dans une prestation d’épilation de qualité

pot de cire

Publié le : 27 juin 20237 mins de lecture

Dans une société où l’apparence et l’hygiène ont beaucoup d’importance, les hommes et les femmes ont coutume de se rendre chez l’esthéticienne afin de prendre soin d’eux et de faire retirer leurs poils. L’expérience qu’ils vivent dans le cadre d’un institut de beauté est souvent perçue comme agréable. La cire employée pour rendre lisse la peau des jambes, des bras, des aisselles, du dos ou du maillot, a son importance dans ce vécu. En facilitant l’arrachage du poil et en adoucissant l’épiderme, elle contribue à une image positive de ce type de soin. Un pot de cire professionnel suffit-il pour réaliser une prestation d’épilation de qualité ?

Les différentes qualités de cire professionnelle

Comme il est possible de s’en rendre compte sur inter-service-esthetique.fr, il existe une large gamme de pots de cire professionnelle.

Certains pots contiennent des cires traditionnelles, que l’on dit recyclables. Ces cires qui devaient auparavant être chauffées autour de 40 ou 50°, sont maintenant utilisables dès 37°. Elles sèchent rapidement et ne cassent plus lorsqu’on les retire. Elles peuvent être réemployées, après filtration, sans risque pour l’hygiène. Elles contiennent de la colophane qui leur confère une texture moelleuse et peuvent être enrichies d’autres ingrédients comme le jojoba ou l’azulène pour encore plus de douceur. La plus courante de ces cires traditionnelles est la cire rose, mais elle existe aussi en vert ou en blanc. Ces cires s’emploient sans bande, c’est-à-dire qu’elles s’appliquent sur la peau en couche épaisse, emprisonnent le poil et se retirent d’un coup sec.

D’autres pots contiennent des cires pelables qu’il faut retirer avec des bandes. Les cires jetables avec bandes ne sont pas recyclables. Elles sont de texture fluide et contiennent des huiles végétales paraffinées et, souvent, de la colophane et de la cire d’abeille. Ces cires que l’on dit molles ou tièdes, parce qu’il n’est pas nécessaire de trop les chauffer, sont d’une grande maniabilité et offre de belles sensations de confort lors de l’épilation. Elles sont parfois parfumées et transforment la séance d’épilation en un soin sensoriel.

La cire orientale existe également en pot. Cette cire naturelle s’obtient en mélangeant du sucre, de l’eau, du citron et du miel. Elle respecte une recette ancestrale qui plaît aux clients et aux clientes qui se soucient de la neutralité des produits qu’ils emploient sur leur épiderme.

Bien choisir sa cire professionnelle pour satisfaire ses clients

Choisir la cire professionnelle que l’on va employer dans son institut n’est pas une mince affaire. L’offre est vaste et il faut sélectionner la ou les cires qui vont convenir à ses clients et à ses clientes. Certains critères peuvent aider à dénicher les cires qui vont faire l’unanimité.

Opter pour un pot de cire chaude professionnelle est une bonne idée. Cette cire permet une épilation rapide et efficace et se révèle particulièrement adaptée à des zones telles que les bras ou les jambes. La cire chaude possède des particularités intéressantes comme le fait d’ouvrir les pores lorsqu’elle est appliquée ou le fait de faciliter l’extraction du poil. Elle est idéale pour les endroits où la pilosité est drue.

Un pot de cire molle ou tiède est un atout pour épiler des zones comme les aisselles ou le maillot. Ces zones, naturellement sensibles, ont besoin de plus de douceur et de moins de chaleur.

Un pot de cire orientale peut permettre de satisfaire les clients et les clientes, à la peau très sensible, adeptes du naturel. Le citron qu’elle contient est un assainissant naturel qui permet de garder la peau lisse plus longtemps.

Le mieux, dans un centre esthétique, est donc de posséder différents pots de cire et de s’adapter à sa clientèle.

Cire et gestes professionnels : les secrets d’une prestation réussie

Si la cire que l’on choisit pour une épilation est importante, elle n’est pas la seule à être le gage d’une prestation professionnelle de qualité. Elle a, bien sûr, son importance, notamment au niveau du confort et de la sensorialité du soin. Une cire parfumée, souple, douce et pas trop chaude favorise un moment agréable et met le client ou la cliente en confiance.

Si l’on veut vraiment réussir une prestation d’épilation, il faut, en plus d’opter pour une cire de qualité, avoir acquis les bons gestes professionnels. L’application de la cire et son retrait nécessitent des gestes précis et rigoureux.

La cire ne doit pas être appliquée trop chaude, car elle risque alors de brûler la peau du client ou de la cliente. L’esthéticienne doit tenir compte du fait que la sensation de chaleur est personnelle et doit veiller à demander à celui ou celle sur qui elle applique la cire, ce qu’il ou elle pense de la chaleur.

Les bandes de cire, posées à la spatule sur l’épiderme, ne doivent pas être trop larges et bien épaisses afin d’enfermer un maximum de poils et d’être plus simples à retirer. Le bon séchage de la cire doit être vérifié avant le retrait dans le but d’éviter que la cire ne casse et ne reste collée.

Le moment du retrait doit être le plus agréable possible. Il faut tirer d’un coup bref et sec. Poser la main sur la zone épilée permet généralement de limiter la douleur que peut ressentir le client ou la cliente ensuite.

L’épilation est une prestation qui nécessite des produits de soin de qualité et un bon tour de main pour être réussie. Une bonne cire professionnelle, choisie en fonction de l’épiderme, des poils et des désirs de la cliente ou du client, est un bon début pour faire de ce soin une réussite, mais elle doit être alliée à des gestes sûrs.


Plan du site