Dans le domaine de l’industrie, plusieurs alternatives peuvent être envisageables avant la fabrication réelle. Entre autres, il y a l’emboutissage dont l’usage présente de nombreux avantages pour les firmes industrielles. Leurs intérêts sont multiples, mais il est nécessaire de bien comprendre d’abord l’utilité d’un tel appareil, ainsi que les processus d’utilisation.

L’emboutissage, de quoi s’agit-il ?

Il s’agit avant tout d’une technique à travers laquelle on crée un objet à partir d’une feuille de tôle à la fois mince et plane. Cet objet a une forme non développable à la suite de la transformation. Après, une ébauche que l’on appelle « Becker » entre en jeu. Il s’agit du reste de la matière brute de la tôle indemne à l’emboutissage. Pour information, cette technique est grandement utilisée par les professionnels de l’automobile, de l’électroménager et les autres secteurs industriels.

Cela dit, il existe des experts à part entière qui réalisent de multiples effets produits par le biais de cette opération. De ce fait, il est bel et bien possible d’obtenir des effets simples, doubles et même triples. Quoi qu’il en soit, son principe de fonctionnement se base exclusivement sur la déformation plastique du métal. Grâce à cette altération, l’allongement et la restructuration de la tôle deviennent possibles. Ce qui permet par la suite d’obtenir la forme voulue. En utilisant une machine spécifique, toute l’opération d’emboutissage est envisageable, à chaud ou à froid. Sur ce, il vous est conseillé de vous rendre directement sur kuchly-sa.fr pour confier l’ensemble de vos découpages, de pliages, ainsi que les autres procédés industriels à une entreprise experte en la matière.

Comprendre l’opération

Le fonctionnement de cette technique se fait généralement en cinq phases. On commence toujours par mettre en hauteur le poinçon et le serre-flan. Quant à la tôle à transformer, elle sera placée sur la matrice de la machine. Toutefois, la tôle doit être graissée avant tout. Ensuite dans la seconde phase, on fait descendre le serre-flan pour ensuite appliquer une pression précise sur la tôle. À ce stade, le but est de maintenir une tôle assez forte de sorte qu’elle glisse sur la matrice.

La troisième phase consiste à procéder au poinçon. Ce dernier descend pour déformer la tôle facilement. La tôle doit être aplatie fermement contre la matrice afin de garantir le succès de cette phase. Pour les deux éléments de pression, elles se redressent vers la hauteur. À la dernière étape, on exécute le détourage. La mission consiste ici à enlever les parties de la tôle qui sont désormais inutiles. En ce qui concerne les parties les plus touchées, elles sont d’habitude celles que le serre-flan a tenues.

L’importance de la méthode

L’emboutissage des métaux est caractérisé par un procédé innovant grandement utile dans le cadre de la production de masse. C’est la méthode à travers laquelle on obtient les matières plastiques indispensables aux différentes fabrications. Autrement dit, c’est une technique permettant d’obtenir une tôlerie à moindre coût. Autant préciser également qu’elle permet de réaliser une économie considérable grâce à des outils et des matrices adéquats.

Généralement, les industries de l’automobile sont les secteurs qui utilisent cette technique. Il y a aussi les constructeurs d’appareils électroménagers qui l’exploitent beaucoup. Son utilisation est surtout dans le cadre de la fabrication en petite et en moyenne série. Quant aux particuliers, ils peuvent aussi en faire usage, notamment pour les petits besoins en carrosserie. Par exemple, vous pourrez l’utiliser pour les réparations du flanc de votre véhicule. Bien que ses avantages soient tellement nombreux, elle a aussi ses limites. Par exemple, la complexité de son installation n’est pas faite pour tout le monde. D’ailleurs, les tâches peuvent être chronophages. En ce qui concerne l’acquisition de la machine, cela demande en général un investissement assez important.