La SCPI, outil d’investissement, permet de découvrir ou d’élaborer des stratégies d’investissement, en assurance vie ou en direct, hors crédit ou à crédit. Utilisez le comparateur SCPI ou le prix SCPI pour discuter de ce produit. Les experts en investissement vous conseilleront sur les opportunités de SCPI.

SCPI : comment ça marche ?

La première SCPI est apparue dans les années 1960. Le principe novateur de l’époque était d’offrir aux investisseurs la possibilité d’entrer sur le marché de l’immobilier professionnel en achetant des parts dans une société d’investissement dédiée à l’immobilier. La « pierre de papier » (patrimoine, c’est-à-dire la pierre, détenue par l’intermédiaire des actions de l’entreprise, c’est-à-dire le papier) permet ainsi à chacun d’utiliser l’immobilier physique à des fins d’investissement. Modéré et aucun problème de gestion. La SCPI investit dans de nombreux actifs, sur la base d’un partage des risques. Il s’agit donc d’un placement collectif dans l’immobilier pour les particuliers qui souhaitent diversifier leur épargne et se positionner sur le marché immobilier au lieu d’investir directement dans l’immobilier. Il permet aux investisseurs d’investir des fonds sur le marché immobilier et d’accumuler de la richesse, ce qui lui procurera idéalement les revenus fonciers. Mais attention, le capital ne peut être garanti et le risque de perdre le capital est bien réel. De plus, SCPI n’est pas un produit coté, il a donc une liquidité différente des autres produits financiers cotés. Toutes les SCPI sont exclusivement encadrées par le régime juridique qui protège les déposants. Chaque SCPI doit remplir certaines conditions avant de mettre ses parts au public : rédaction d’un avis d’information visé par l’AMF; publication d’un avis dans l’avis légal obligatoire (BALO) ; établissement d’une autorisation d’achat de parts Formulaire de souscription. Cliquez ici pour trouver plus d’informations.

Comment financer l’investissement scpi ?

L’investissement dans la SCPI se fait en numéraire ou en prêt. Si l’investisseur dispose de suffisamment d’argent pour régler la scpi de rendement, alors il choisira de la financer en cash. La SCPI étant ouverte à tous, les crédits peuvent être utilisés à des fins d’investissement. Aujourd’hui, il est extrêmement judicieux d’investir dans des SCPI à taux d’intérêt bas : les investisseurs bénéficient d’un fort effet de levier, sachant que 100 % des intérêts d’emprunt sont exonérés d’impôt. Par conséquent, cette opération peut réduire la quantité de travail économisé. Ainsi, les moyens et le petit budget permettent d’investir dans des actions de SCPI et de réaliser des profits rapides par la même occasion. La technologie de démembrement peut autant être utilisée pour l’investissement. La propriété et les droits d’usage des actions de la SCPI seront dissociés. La durée dépend en fonction de la nature du démembrement. S’il s’agit d’un viager, alors la séparation se poursuivra jusqu’au décès de l’un des deux signataires. S’il s’agit d’un démembrement temporaire, une date de fin sera déterminée. Les parts de SCPI seront achetées à un prix inférieur et l’investissement en numéraire est autorisé. Une fois le démembrement terminé, les nus-propriétaires deviendront pleins propriétaires et récupèreront donc le loyer. Ce système de paiement SCPI est particulièrement avantageux pour les investisseurs à forte fiscalité.

Pourquoi investir via la scpi centrale ?

Les actions SCPI sont ouvertes à tous les acquéreurs. Mais pour les professionnels de l’économie et de la finance, cette opération est encore plus facile à comprendre et à réaliser que pour les particuliers novices. La Centrale des SCPI a recruté les meilleurs experts financiers pour accompagner tous les investisseurs dans le besoin. Les professionnels de la SCPI centrale accompagneront les investisseurs à chaque étape de l’investissement. Quel que soit les différents nombres de parts achetées ou le nombre de SCPI achetées, l’investisseur n’a qu’un seul interlocuteur. Vient ensuite une personne responsable de toutes les opérations nécessaires, plutôt que d’avoir un interlocuteur dans chaque SCPI dans laquelle il investit. Les experts sont 100% indépendants, et ils ne se préoccupent que d’un seul problème : augmenter le portefeuille patrimonial des investisseurs. Ainsi, ils trouveront de vrais conseils auprès de leurs conseillers personnels. Du choix des parts à acheter et de la nature de la SCPI, à la gestion de cet héritage en fonction de son évolution, les investisseurs accompagnent et suivent toujours. En cas d’achat à crédit de parts de SCPI, l’expert effectuera toute la totalité des démarches nécessaires auprès de la banque pour investir. Il n’y a plus de restrictions administratives pour les investisseurs. Pour ceux qui souhaitent investir en SCPI par eux-mêmes, mais avec le moins d’étapes possible, nous avons mis en place une plateforme de souscription d’actions. Très simple d’utilisation, il permet d’acheter plusieurs actions de SCPI avec différentes SCPI tout en restant sur le même site. L’investissement en SCPI est désormais simplifié.

Vendez votre action SCPI

La cession des parts de SCPI se dépendre du capital de SCPI détenu par les investisseurs. Il en existe 2 types : les SCPI à capital changent et les SCPI à capital fixe. Pour les SCPI à capital fixe, il n’est possible de vendre ses parts que lorsqu’un acheteur apparaît sur le marché secondaire. Le prix d’exécution est déterminé sur la base de la comparaison des ordres de vente et d’achat tous les 1 jour à 3 mois. Pendant la période des ordres, l’intermédiaire ou la société de gestion qui réalise la transaction doit communiquer les cinq prix d’achat les plus élevés, et les cinq prix de vente les plus bas à toute personne qui en fait la demande. Tous ces prix de vente et d’achat sont enregistrés dans le registre (carnet d’ordres), où l’information est divulguée. Vous pouvez également retrouver les quantités demandées et proposées à ces prix. Dans la fonction de SCPI à capital variable, la société de gestion reçoit les ordres directement par des acheteurs et des vendeurs de parts. Dès lors, le porteur de parts adresse une demande de retrait (ou de rachat) à la société de gestion. La vente doit être comblée par une souscription et réalisée au prix de retrait préalablement défini par la société de gestion.