Faire une souscription à un Plan Épargne Retraite est un meilleur moyen de préparer votre avenir et vous constituer un complément de revenus pour votre future retraite, durant la vie professionnelle. Cependant, il faut trouver le PER avantageux, souple et adapté à votre budget. La complémentaire retraite des hospitaliers représente une solution adéquate pour les agents de la Fonction publique hospitalière, mais pour quelles raisons ?

Tout savoir sue le Plan Épargne Retraite (ou PER)

Le Plan Épargne Retraite, initié par la loi Pacte, a été lancé officiellement en octobre 2019. Ce PER remplace les autres solutions d’épargne retraite de manière progressive qui existaient auparavant. Il permet à tous les particuliers de se constituer le bon complément de ressources afin de préparer une meilleure période de la retraite. Il s’accompagne effectivement d’une baisse de revenus.

Au niveau de la Fonction publique hospitalière, il est estimé entre 25 à 30 % en moyenne. Il y a de nombreux genres de Plan Épargne Retraite, qui  sont souscrits à travers l’entreprise ou bien à titre individuel. Il s’agit alors du Plan Épargne Retraite Individuel (ou PERI) qui est ouvert à tous, et qui est souscrit chez une assurance ou un établissement financier, puis du Plan Épargne Retraite d’entreprise collectif (facultatif) et enfin du Plan Épargne Retraite d’entreprise obligatoire.

Sachez que ce sont avant tout les trimestres cotisés qui vont entrer en compte dans votre calcul de retraite de base, selon la durée des services effectifs. Cependant, il faut également considérer la situation personnelle et familiale des fonctionnaires, ainsi que des interruptions d’activité pour maternité, congé parental ou maladie. Le calcul des majorations et des bonifications prend alors toute son importance.

Plus d’informations sur crh.cgos.info

Hospitaliers : l’importance d’épargner pour sa retraite

Tous les affiliés à la CRH pourront déduire le coût total de leur revenu net global et de leurs cotisations chaque année. La démarche est alors simple : il vous suffit de bien reporter la somme dite dans la déclaration de revenus. Le grand avantage du nouveau Plan Épargne Retraite, non inclus forcément dans d’autres produits d’épargne, ou non de manière aussi directe et simple.

L’assurance-vie permettra de bénéficier par exemple d’avantages fiscaux, mais à la fin du contrat seulement. La préparation de l’avenir passe également par la protection de vos proches.

De ce fait, la Complémentaire Retraite des Hospitaliers doit s’imposer comme une meilleure solution : elle permettra avant tout aux conjoints de chaque agent de s’affilier avec des avantages identiques, et cela même s’ils ne sont pas de la Fonction publique hospitalière. Il faut aussi noter que la garantie décès de la CRH, incluse automatiquement dans le contrat et sans aucun surcoût, peut permettre aux agents affiliés de mieux désigner les bénéficiaires qui vont toucher un capital lors du décès survenu avant l’âge de la retraite.

Restant fidèle à ses valeurs solidaires et sociales, la Complémentaire Retraite des Hospitaliers permettra au plus grand nombre de se faire un complément de revenus à avoir après la vie active à l’aide d’un Plan Épargne Retraite. Cette solution peut offrir un maximum de liberté et de souplesse, jusqu’aux modalités de récupération de l’épargne retraite et de cotisation (capital, cagnotte, rente …).

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers : la meilleure solution pensée pour et par les agents

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers présente le PERI qui est proposé par le C.G.O.S : c’est la formule spécialement conçue pour des agents de fonction hospitalière publique et qui est notamment adaptée à leur budget, afin d’anticiper au mieux la baisse de revenus se profilant à l’âge de la retraite.

Les agents hospitaliers pourront souscrire à la CRH afin de préparer en toute sérénité leur avenir en fonction de leurs possibilités financières. Le retraite complémentaire hospitalière cgos est très avantageux question cotisation. Les modalités de versement de l’épargne vont constituer un critère essentiel lors du choix du Plan Épargne Retraite. A l’aide de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, de nombreuses solutions vont s’offrir aux agents afin de récupérer l’épargne durant la retraite.  

Connaître le calcul de la retraite de base pour un fonctionnaire hospitalier

Concernant leur régime de base, tous les agents ayant la Fonction publique hospitalière sont notamment affiliés à la caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales ou CNRACL et non pas à la Sécurité sociale.

Durant leur vie professionnelle, tous les agents hospitaliers valident des trimestres, qui serviront à calculer le prix de la retraite de base étant versé par la CNRACL. Ce n’est pas effectivement calculé par points. Cependant, la situation des agents est bien personnelle. Il y a quelques informations à retenir servant à estimer la valeur de la pension. Une pension à  plein pas des fonctionnaires hospitaliers est alors calculée sur la base de la formule qui est de 75 % multiplié par la bonifications/nombre de trimestres d’assurance nécessaire et le nombre de trimestres cotisés pour avantager de la pension maximale. Il faut tout multiplier par le traitement indiciaire des semestres derniers.