Vous voudriez honorer la mémoire d’un ami proche ou d’un membre de votre famille décédé récemment ? Et bien, sachez qu’il n’y a pas de meilleur moyen pour rendre un dernier hommage à un défunt que de lui offrir une sépulture digne de ce nom. Découvrez quelques conseils qui vous permettront de faire le bon choix en matière de pierre tombale.

Focus sur la pierre tombale

Une pierre tombale est un monument funéraire notamment fabriqué en pierre. Elle sert à recouvrir une partie de la concession et permet de rendre hommage à un défunt. Elle comporte principalement le nom, la date de naissance et la date de décès de la personne enterrée. Elle peut également comporter une prière ou un message personnel. En général, un monument funéraire est composé d’une stèle, d’un socle de stèle, d’une semelle, d’un soubassement et d’une tombale. La stèle est l’élément vertical où est gravé le nom du défunt. Elle est destinée à recevoir tout type d’ornement. Le socle de stèle sert, quant à lui, à rehausser la stèle. Appelée également, « passe pied », la semelle est la partie horizontale qui orne le pourtour de la concession formant l’assise du monument. Le soubassement constitue, en revanche, la base du monument funéraire. Il peut être muni d’une jardinière ou d’un coffret. Enfin, la tombale est l’élément horizontal servant à recouvrir la sépulture. Elle peut également recevoir les mêmes décorations que la stèle. Une pierre tombale symbolise donc la mémoire de la personne décédée et sert d’endroit de recueillement aux proches. Elle doit être fabriquée à l’image du disparu et doit respecter plusieurs critères de conception capitaux. Si vous souhaitez trouver des modèles de pierre tombale adaptés à tous les budgets, cliquez ici.

Comment bien choisir une pierre tombale ?

Afin de bien choisir une pierre tombale, il est essentiel de considérer les préférences de la personne décédée. Vous pourrez ainsi lui offrir un monument funéraire personnalisé. Le choix d’une pierre tombale peut être également influencé par la religion de la personne défunte et celle de sa famille. Les tombes musulmanes ne sont pas par exemple recouvertes de dalles ou de fosses, car le corps du disparu doit être uniquement recouvert de terre. Pour la religion catholique, la pierre tombale présente souvent une croix. La pierre tombale d’un monument juif doit figurer, en revanche, une ou plusieurs étoiles de David. Le choix du matériau est aussi un élément capital à prendre en compte. Une pierre tombale peut être en pierre, en marbre ou en granit. Il est préférable d’opter pour un matériau qui pourra parfaitement résister au froid, aux intempéries et à la chaleur. Le granit est le matériau le plus sollicité pour sa facilité d’entretien et sa grande résistance. La pierre nécessite, en revanche, plus d’entretien et le marbre est onéreux. La forme est aussi un critère de choix important à considérer. Vous pouvez choisir entre plusieurs formes : rectangulaire, arrondie, etc. Si vous souhaitez disposer d’une dalle tumulaire ou d’une dalle funéraire, votre pierre doit être posée à la verticale. Une stèle est installée à l’horizontale. Vous pouvez quand même choisir une tombale sans semelle ou sans stèle si vous avez un budget un peu serré. Vous devez d’autant plus respecter les règlements du cimetière en matière de forme et de dimension. Vous devez donc vous renseigner au préalable auprès des autorités municipales afin d’éviter d’être puni par la loi.

Quels sont les différents types d’une pierre tombale ?

Il existe 3 types de pierres tombales à savoir les pierres tombales épurées, les pierres tombales classiques et les pierres tombales complexes. Les versions épurées sont celles qui se résument à une dalle en pierre placée sur la tombe et ne présentent aucune stèle. Elles servent généralement à recouvrir des petites sépultures telles qu’un caveau ou un tombeau. Par contre, les pierres tombales classiques présentent une stèle placée en tête de la tombe. Celle-ci peut être dédiée au culte ou à une passion du défunt sur laquelle sont gravés son nom, sa date de naissance et sa date de décès. Pour une concession funéraire de 2 mètres carrés, une pierre tombale classique possède généralement une épaisseur minimum de 5 cm. Les pierres tombales les plus complexes peuvent, quant à elles, présenter des formes extrêmement variées. Il est possible d’y graver des dessins, des dédicaces sous forme d’ultimes messages ou de citations.

Quelles sont les conditions d’installation d’une pierre tombale ?

Avant d’installer une pierre tombale, il y a quelques éléments que vous devez prendre en considération. Après l’enterrement, vous devez compter un délai minimum de trois mois avant la pose de la pierre tombale. Ce laps de temps permettra à la terre de se tasser correctement. Ce qui permet d’assurer une pose parfaite et de réaliser une pierre tombale dans les meilleures conditions. Vous devez également assurer que tous les éléments qui composent la pierre soient bien étanches, solides et esthétiques. Vous aurez ainsi un monument funéraire digne et qui peut durer longtemps. Vous devez aussi veiller à ce que la dalle soit bien conforme aux règlements du cimetière en vigueur, même si vous avez le droit de la personnaliser en fonction de votre souhait ou celui de la personne défunte. En effet, le nom, la date de naissance et de décès du défunt doivent figurer sur la pierre tombale. Celle-ci ne doit pas non plus empiéter sur les autres sépultures ni sur les allées. Elle doit plutôt être installée à au moins 30 cm de ses monuments voisins. Vous devez aussi impérativement respecter les dimensions requises pour creuser une dalle.