De type contentieux ou par consentement mutuel, il faut avouer que le divorce constitue un sujet délicat. De ce fait, les époux cherchent souvent tous les moyens possibles pour réduire les coûts et accélérer au plus vite la procédure. Donc, comment procéder pour obtenir un divorce rapide et pas cher ?

Le type de divorce le plus simple et le moins cher

Le meilleur moyen pour engager un divorce rapide et pas cher est de l’effectuer par consentement mutuel. En effet, un divorce à l’amiable est de loin la forme la moins coûteuse dont la procédure a été simplifiée. Faire appel à un avocat divorce amiable est la plus simple vu qu’elle contient moins d’étapes. En ce qui concerne le divorce par consentement mutuel judiciaire, on peut le prononcer en l’espace de quelques mois. Dans le cas où les demandeurs sont en accord, l’unique délai à tenir compte correspond à celui entre la transmission de la demande et la date d’audience. En fonction de la disponibilité du tribunal judiciaire, les étapes peuvent durer de quelques semaines à de multiples mois. Toujours dans le cadre d’un divorce amiable, le divorce par consentement mutuel contractuel engage encore moins de temps. Les deux parties sont amenés à signer une convention de divorce convenue ensemble, puis le transmettent au notaire qui, de son côté, s’occupera d’enregistrer le divorce. On a donc affaire à un divorce sans juge, ce qui diminue le nombre d’étapes, d’où moins de charges.

Comment raccourcir les délais pour un divorce contentieux ?

Dans le cas d’un divorce contentieux c’est-dire pour faute ou pour altération définitive du lien conjugal ou encore d’un divorce sur acceptation de principe de la rupture de mariage, la procédure va s’alourdir si les deux parties décident de prendre leur propre avocat. Toutefois, dans l’optique d’un divorce rapide, il faut toute de même rester vigilant sur les concessions à céder qui peuvent au final être dommageables.

Moins les parties s’entendent, plus le terrain d’entente est étroit et plus la procédure se complique. Souvent, les deux époux sont d’accord sur le principe mais pas sur les effets du divorce. Or, les désaccords sur ces conséquences représentent l’origine première de l’allongement de la durée de la procédure. En effet, certains sujets sont sensibles comme la garde des enfants, le partage du patrimoine, l’attribution de la résidence conjugale, le montant de la prestation compensatoire etc. Ceci étant, pour gagner en temps, il est vivement recommandé d’éclaircir les désaccords et de trouver un accord au préalable sur les points importants. Aussi, essayez de rester ouvert à la négociation au moment de la procédure.

Comment diminuer les coûts pour un divorce contentieux ?

D’une manière générale, les coûts liés au divorce sont principalement constitués des honoraires d’avocat. Pour obtenir un divorce pas cher, il faut faire en sorte de diminuer le montant des honoraires à verser en trouvant un avocat bon marché ou en prenant un seul avocat par exemple. Demander l’aide juridictionnelle s’avère être également une bonne idée car dans certains cas, cette aide prend en charge tous les frais juridiques entraînés par la procédure en l’occurrence les honoraires de avocats et les frais du notaire. Toutefois, elle se verse sous conditions de ressources et peut profiter à chacune des deux parties.

Par ailleurs, il est aussi possible de payer moins en optant pour le divorce en ligne. Dans ce cas, seule la présence physique de l’avocat au moment de l’audience reste impérative. Pour finir, vu qu’une procédure moins complexe diminue considérablement la note à payer, il est toujours judicieux de trouver un terrain d’entente entre les deux époux concernant les conséquences du divorce.