Avoir son propre chez soi est un privilège chéri par tous les occupants de maisons ou d’appartements. Vous avez sans doute vous-même aménagé votre logement avec la volonté de vous y sentir bien. Il est donc compréhensible que lors d’un départ en vacances ou en cas d’absences régulières en journée, vous soyez préoccupés par la surveillance de votre nid douillet. Grâce aux technologies modernes, il est possible de garder un œil sur son bien immobilier à distance, à tout moment et facilement. Faites un comparatif télésurveillance des prix en lignes et choisissez l’offre la mieux adaptée à vos besoins.

Télésurveillance maison et comparatif des offres

Chaque foyer a ses propres préoccupations. Certains veulent sécuriser leurs biens matériels, d’autres veulent être avertis à la moindre intrusion, d’autres encore veulent assurer une protection maximale de leur maison en cas de début d’incendie ou d’effraction constatée. En général, les services de télésurveillance proposent trois types d’offres :

  • le contrat de base qui inclut l’installation d’alarmes, de détecteurs et les accessoires de commande ;
  • le contrat intermédiaire qui propose une intervention d’un agent sur certaines périodes de l’année ;
  • le contrat premium, qui offre une protection intégrale du domicile toute l’année.

Si vous vous absentez seulement pendant les vacances, les offres standard ou intermédiaire vous conviendront amplement. En revanche, si vous partez souvent en week-end, que vous enchainez les déplacements à l’étranger ou que vous travaillez beaucoup, vous pourriez apprécier une offre de surveillance plus complète. Pour en savoir plus sur les différences entre les types de contrats, rendez-vous sur sepsad-telesurveillance.fr.

Combien coûte en moyenne un dispositif de télésurveillance ?

En attendant de réaliser un comparatif pour alarme de maison, vous pouvez déjà envisager le prix moyen d’un dispositif de télésurveillance. Les systèmes factices coûtent seulement quelques euros : ils ont un effet dissuasif, mais restent peu efficaces sur les personnes mal intentionnées et expérimentées. Si vous maitrisez les connectiques, les réseaux et la technologie, vous avez la possibilité d’investir dans votre propre installation autonome de télésurveillance. En comptant un budget d’environ 1000 euros, vous disposerez d’une installation personnalisée accessible à distance. Cependant, vous restez alors le seul intervenant en cas d’effraction. C’est à vous d’assurer la surveillance et de prévenir si besoin la police.

Les sociétés de télésurveillance proposent des contrats intéressants qui prennent en charge l’installation et la location ou l’achat du matériel. Pour un tarif de 15 à 30 euros par mois environ, vous bénéficiez d’une surveillance efficace de votre logement, optimisée afin de se positionner sur les endroits les plus susceptibles d’être attaqués. C’est le contrat le plus avantageux pour la plupart des propriétaires. Les offres haut-de-gamme qui font intervenir des agents sur place au moindre signal vous coûteront entre 100 et 300 euros par mois. À ce tarif, vous pouvez bien sûr prétendre à une surveillance continue toute l’année et à toute heure, avec des interventions rapides en cas d’effraction ou de déclenchement d’incendie. C’est une solution idéale si vous avez un patrimoine de valeur élevée et que vous vous absentez régulièrement.

Les équipements en option qui influent sur le coût de la télésurveillance

Pour toute souscription à une offre de télésurveillance, votre conseiller référent vous proposera des options supplémentaires qui joueront sur le tarif final des prestations. Certaines d’entre elles s’avèrent indispensables dans certains cas, tandis que d’autres ne vous seront pas forcément utiles. Discutez-en avec le professionnel afin de bien cerner vos besoins réels.

Voici quelques exemples d’équipements ou de services disponibles en option d’un contrat de télésurveillance :

  • la pose de détecteurs de fumée dans le logement ;
  • les télécommandes et boîtiers supplémentaires ;
  • l’intervention d’un agent de l’entreprise ou des forces de l’ordre en cas d’intrusion ;
  • l’information d’une personne de confiance en cas de début d’incendie ;
  • la remise en état des parties dégradées lorsqu’il y a eu une effraction ;
  • l’ajout de caméras pour bénéficier d’un suivi avec images ;
  • la présence d’un gardien sur les lieux lors des absences prolongées.