Une enzyme présente naturellement dans l’organisme, la télomérase est considérée comme la clé de la jeunesse éternelle. Elle est directement liée aux chromosomes, qui sont à l’origine du vieillissement par leur duplication permanente. Les télomères qui se trouvent au bout des chromosomes sont tels des bouchons qui, au fur du temps, se raccourcissent et enclenchent ainsi le processus de la vieillesse. C’est la télomérase qui conserve ces chromosomes et retarde la sénescence des cellules.

Les télomères : L’âge biologique selon leur longueur

Les télomères sont les gardiens des chromosomes. Ils les maintiennent en place et leur servent de capuche comme pour les empêcher de s’effilocher. Les cellules souches vieillissent en fonction de la longueur des télomères. La duplication d’ADN raccourcit donc ces structures qui sont des horloges biologiques, comme le précise www.laboratoire-naturoscience.fr, de l’organisme humain. La médecine a pu démontrer que plus les télomères sont courts, plus le corps vieillit.

À chaque division cellulaire, les télomères se raccourcissent continuellement jusqu’à disparaitre complètement. Cette division provoque la dégradation des chromosomes. Les cellules se détruisent alors par apoptose, qui est un processus naturel, mais cela ne se fait pas toujours avec l’âge et les cellules restent sans pouvoir terminer le processus. Ces cellules qui ne disparaissent plus s’accumulent et c’est à ce moment que commence le vieillissement des tissus et des organes. Ce phénomène peut, cependant, être réparé par la télomérase en ralentissant ou en stoppant la diminution des bouchons.

La télomérase : jeunesse éternelle ?

La médecine a longtemps étudié les télomères et leur relation avec l’immunité, certaines maladies cardiovasculaires et le cancer. Les chercheurs ont donc trouvé que la dégradation des générateurs d’énergie dans les cellules est causée par le raccourcissement des capuches des chromosomes. Limiter ce phénomène permettra d’éviter également le vieillissement rapide. Des expériences ont été effectuées sur des souris et les chercheurs ont remarqué une rapide régénération des tissus qui étaient pourtant déjà abîmés. Une modification génétique aussi est capable d’avoir des cellules éternellement jeunes.

C’est dans le but de garder la jeunesse des cellules et des tissus que la télomérase entre jeu. Le corps en fabrique pour ralentir ou même stopper la disparition des télomères. Cela se produit pendant les divisions cellulaires et s’active surtout durant le stade embryonnaire. Chez l’adulte, c’est dans les cellules souches qu’elle se produit principalement. Ces dernières sont à l’origine d’autres types de cellules qui ont un potentiel de duplication plus important. La réactivation de la télomérase améliore la longévité et grâce à des manipulations génétiques, les cellules peuvent même devenir immortelle. Mais des questions restent en suspens, notamment sur le fait qu’une activité accrue de cette enzyme pourrait causer le cancer.

Conserver les télomères pour freiner le vieillissement

Les avancés de la médecine ont permis de trouver des solutions pour booster et remettre les activités des télomères. Des substances comme l’aspirine, l’astragale, le pourpier, le citron et la silymarine peuvent donc les rallonger. Prises selon des doses bien précises, ces solutions peuvent aussi aider à diminuer l’oxydation. L’astragale, particulièrement, est une plante utilisée par les Chinois depuis toujours pour retrouver l’énergie vitale. En utilisant d’autres suppléments, le résultat ne peut qu’être positif. Mais comme toute chose, il ne faut pas en abuser. Le risque de cancer est toujours présent quand il s’agit d’améliorer l’activité de la télomérase.

Les gestes simples de tous les jours peuvent également aider à conserver les télomères et ainsi la jeunesse. Le stress et la pollution sont à éviter. Se tenir loin des grandes villes autant que possible et pratiquer quotidiennement de la méditation peuvent aider largement. Une alimentation saine et équilibrée contribue beaucoup au maintien de la jeunesse. Il est nécessaire de consommer plus d’antioxydants, de vitamines et d’oméga 3. Pratiquer le jeûne de temps à autre assurerait aussi le frein de la vieillesse. Le corps doit bouger constamment. Faire des exercices de trente minutes tous les deux jours est déjà assez pour un bon équilibre et un corps sain.