Le nombre de personnes âgées augmente, tandis que les autres tranches d’âge sont stables ou en baisse. Cela signifie que le nombre d’aidants diminue alors que les séniors augmentent. C’est dans ce contexte que la recherche de solutions s’oriente vers les nouvelles technologies. Certaines solutions sont destinées à la surveillance des personnes âgées, tandis que d’autres sont destinées au divertissement. Pour aider les séniors dans le maintien à domicile, de nouvelles technologies émergent. De l’assistance à distance aux objets connectés, en passant par le système de vidéo bienveillance qui s’adresse aux personnes atteintes de maladies dégénératives, comme l’Alzheimer.

Le maintien à domicile, l’objectif des personnes âgées

De plus en plus de personnes âgées souhaitent rester dans leur domicile au lieu d’aller en maison de retraite. Le maintien à domicile consiste à reporter le plus tard possible le départ vers un centre pour sénior. Les personnes âgées dont l’autonomie diminue ou qui souffrent de handicaps physiques qui sont souvent placés dans les maisons de retraite.

Les soins à domicile deviennent la solution prioritaire pour les familles pour deux raisons. La première est le coût élevé des maisons de retraite. En effet, ce centre pour sénior représente un véritable gouffre financier pour les familles. Dans le maintien à domicile, la participation financière est moindre, grâce à des appareils tels que le bracelet alarme senior. La deuxième raison est la volonté des personnes âgées de maintenir leur style de vie et de rester à la maison.

Les familles ont plusieurs façons de garder les personnes âgées à la maison. Les moyens les plus traditionnels sont les aides financières ainsi que matérielles accordées par l’État, et les aidants à domicile. Les nouvelles technologies ont permis de créer de nouveaux moyens de favoriser le maintien à domicile. Ce sont des outils intelligents qui vous permettent de garder un œil sur vos proches, même à distance.

La téléassistance pour surveiller les personnes âgées

La téléassistance est le résultat des dernières avancées technologiques. Il s’agit d’une solution pour surveiller à distance une personne âgée tout en respectant sa vie privée. Grâce à l’assistance à distance, les personnes âgées peuvent passer des appels d’urgence à tout moment. La téléassistance peut être effectuée à l’aide d’appareils, tels qu’un bracelet ou une montre. Ces outils sont faciles à utiliser et efficaces. Ils servent à rassurer les proches lorsqu’ils ne sont pas près du sénior.

Une plateforme d’assistance répond directement lorsqu’une personne âgée émet un appel d’urgence. C’est un auditeur qui gère la situation. Selon le cas, il contacte directement les membres de la famille, les services d’urgence ou les voisins.

Il y a encore quelques années, porter un bracelet personne âgée était mal vue. Heureusement, l’opinion publique a su s’adapter aux nouvelles technologies. Ainsi, les personnes âgées peuvent quitter librement leur domicile, équipées de la technologie de géolocalisation. Certains appareils disposent de capteurs qui détectent aussi les chutes ou les scénarios inhabituels.

Il existe d’autres outils technologiques pour assurer la surveillance à distance des personnes âgées. Dans cette optique, la domotique fait partie des moyens mis à disposition des séniors et de leurs familles. Cela permet à ses proches de vérifier à distance que tout se passe bien. Ce système est principalement destiné aux personnes atteintes de maladies dégénératives.

La vidéo bienveillance pour surveiller les patients d’Alzheimer

Environ un million de personnes sont victimes de la maladie d’Alzheimer en France. Selon les rapports de l’Alzheimer Research Foundation, ce nombre pourrait encore doubler d’ici 2050. Les personnes de plus de 80 ans représentent la majorité des personnes touchées. Lorsqu’elle s’aggrave, la maladie d’Alzheimer entraîne une perte d’indépendance.

Des aménagements sont nécessaires pour faire face à la maladie et garder la personne à la maison. Le but de ces précautions est de réduire le risque de chute du patient. Cependant, ces précautions ne suffisent pas. Les membres de la famille veulent garder un œil sur l’être cher. C’est dans ce contexte qu’est né le système « vidéo bienveillance ».

Il s’agit d’une révolution technologique qui est utile pour les proches des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. L’appareil garantit la surveillance et la communication avec les personnes âgées. Les caméras de surveillance installées sont également équipées d’un haut-parleur et d’un microphone. L’appareil est connecté à un smartphone et alerte les proches du sénior dans le cas où il tombe ou se lève la nuit.

L’avantage de la vidéo bienveillance est le respect de l’intimité des personnes âgées. En effet, ce sont les familles proches qui sont informées directement et non une agence quelconque. De plus, la personne âgée doit appuyer sur un bouton pour demander de l’aide. Ce critère le distingue des dispositifs d’assistance à distance.

Le bip d’urgence

Le bip d’urgence est une solution pratique pour surveiller un sénior. Il s’agit d’un bracelet d’urgence pour personnes âgées ou bien d’un pendentif porté près du corps. Cet outil garantit une surveillance et une protection optimale.

Les bips ainsi que les alarmes sont des outils qui répondent aux besoins des personnes âgées et de leur famille. Comme pour les autres appareils, l’outil est configuré pour informer les proches en cas de chutes ou d’inconfort. Les utilisateurs doivent tenir compte de plusieurs critères avant d’opter pour le bip. Tout d’abord, l’appareil ne doit pas être sensible à l’humidité et à l’eau. C’est un outil que les personnes âgées portent autour du poignet ou du cou, il doit être léger et discret. Le bip doit également être portable à l’extérieur et non confiné à la maison.

Les bips d’urgence ne nécessitent pas de grands travaux au domicile de la personne. L’intéressé doit juste le porter sous forme de bracelet alarme senior ou bien de pendentif. Le principe du bip est d’appuyer sur un bouton d’alerte, qui effectue automatiquement un appel à un numéro d’urgence. Lorsque l’appel est passé, la personne qui répond contacte soit la famille, soit les services d’urgence, en fonction de la gravité de la situation.