Près de 95 millions de tonnes de déchets industriels banals ou DIB sont produits en France chaque année. Même si ces produits ne sont pas dangereux, leur prolifération rapide peut nuire au bon fonctionnement d’une entreprise. Il est donc primordial de trouver des solutions adéquates pour arriver à traiter de manière efficace les DIB.

Quels déchets sont considérés comme DIB ?

Par définition, les DIB constituent les déchets produits dans les milieux professionnels et les particuliers et qui sont considérés comme non-dangereux. C’est pour cette raison qu’ils sont aussi appelés déchets industriels non-dangereux. En général, les déchets industriels banals proviennent des activités habituelles comme les papiers et cartons, les bois, les métaux non-ferreux, les isolants et bien d’autres encore. De ce fait, il s’agit réellement de déchets banaux et qui ne sont pas considérés comme toxiques. Néanmoins, ils sont considérés comme dangereux, du fait qu’ils sont encombrants et occupent une grande place dans les entrepôts. C’est pour cette raison qu’un décret a été mis en place pour trouver une solution à ce problème. Avec la transition énergétique, les entreprises qui produisent du dib déchet doivent suivre le décret « 5 flux ». Il s’agit d’une obligation qui consiste à trier et 5 flux de déchets dans le but de leur donner une seconde vie ou tout simplement les réutiliser après. Dans ce cas, chaque entreprise doit disposer d’une solution de tri comme chez tri-logic.fr.

Commencez par trier et collecter les DIB.

La plupart des entreprises disposent d’un système pour traiter les déchets industriel. Mais avant de pouvoir traiter les DIB, il faut commencer par trier les déchets. Vous devrez créer 5 flux de déchets distincts, à savoir pour le papier, le bois, le métal, le plastique et le verre. En général, le principe de fonctionnement de ce tri est le même que pour les ordures ménagères. Mais la différence réside dans la quantité de déchets à traiter. Pour les entreprises qui n’ont pas la capacité de traiter sur place leurs déchets banals, elles peuvent solliciter le service d’une société de tri et de recyclage. Pour cela, cette dernière met à la disposition de l’entreprise productrice de DIB des bennes pour les collecter. Néanmoins, un tri est toujours nécessaire pour éviter de mettre des déchets non adaptés dans ces bennes. Dans ce cas, des mesures doivent être prises dans l’entreprise pour montrer aux employés les bons gestes à faire pour trier les déchets. La solution la plus efficace consiste à mettre en place des déchetteries mobiles avec des indications sur les déchets qu’il est possible de jeter dedans. Il est aussi possible d’inciter chaque collaborateur de l’entreprise à éviter au maximum la contamination du déchet dib avec les déchets dangereux.

Que deviennent les DIB ?

Comme les DIB font partie des types de déchets industriels non dangereux, ils représentent un atout important dans le monde du recyclage. En fait, il existe quelques filières intéressantes qui peuvent profiter de cet ensemble de déchets industriels banals. Vous avez la métallurgie et la sidérurgie qui s’intéresse en particulier aux déchets métal. Ces derniers sont en général refondus pour d’autres utilisations. Pour les papiers et les cartons, ils sont recyclés pour leur redonner leur première utilisation, c’est-à-dire qu’ils redeviennent des papiers et des cartons. Ils peuvent également servir de combustibles dans de nombreux centres de valorisation énergétique. Pour les bois, ils font partie des déchets qui ont une grande valeur en matière de recyclage. En fait, ils peuvent servir de matières premières pour la fabrication de pâte à papier, de panneaux de particules et bien d’autres encore. Ils peuvent aussi servir de combustibles dans les systèmes de chauffage. Les plastiques peuvent aussi être recyclés pour servir à nouveau de composants dans la production de matériaux en plastique.