Les maladies musculo-squelettiques ou TMS affectent les structures qui sont autour des articulations, et très souvent au niveau des membres supérieurs ou du dos. Ces effets touchent, les tendons, les muscles, les nerfs. Il existe des divers facteurs, notamment professionnels, qui sont les causes de ces TMS.

Qu’est-ce qu’une maladie musculo-squelettique ?

Les maladies musculo-squelettiques regroupent des maladies qui affectent les structures situées autour des articulations : muscles, nerfs, tendons, ligaments, capsules articulaires, vaisseaux sanguins, bourses, séreuses, et encore d’autres. Les parties du corps qui sont les plus fréquemment touchées sont : le dos, et les membres inférieurs comme les genoux les membres supérieurs tels que les poignets, les épaules, les coudes. Les TMS ont de nombreuses causes, mais les activités professionnelles jouent souvent un rôle dans leur apparition, leur maintien ou leur détérioration. Parmi les TMS les plus courants, on peut citer : lombalgie ou douleur au bas du dos, syndrome du canal carpien du poignet, cervicalgies ou douleur au cou, syndrome d’une coiffe des rotateurs de l’épaule, épicondylite externe du coude. Les TMS des membres inférieurs apparaissent souvent. Le plus connu est l’eczéma du genou. L’exosquelette est donc l’espoir pour bien améliorer les conditions de travails. Pour plus de détails, veuillez visiter ce site : rb3d.com

Quels facteurs peuvent causer des maladies musculo-squelettiques?

De nombreux facteurs favorisent les TMS. En plus des activités professionnelles et complémentaires, les facteurs personnels ont également un impact. Le rôle de la biomécanique et des facteurs environnementaux peuvent surgir de TMS. Pour ces facteurs biomécaniques, ce sont les mouvements de force et les postures extrêmes, telles que des postures où les bras sont plus hauts que les épaules, les mouvements de torsion de la flexion et de l’extension des poignets, du torse et des coudes. Il y a également la répétition fréquente de la même geste qui va faire appel aux mêmes groupes musculaires et articulaires, travail statique, vibrations et chocs mécaniques. Voilà pourquoi, il est nécessaire d’utiliser un exosquelette qui aide l’opérateur à accomplir certaines tâches. Il lui permet de réduire le risque de TMS. L’exosquelette entreprise contribue également à l’amélioration de la performance économique et sociale de l’entreprise en préservant la santé des employeurs.

Les solutions pour réduire le TMS

La solution qui est vraiment simple pour réduire le TMS, c’est rendre la charge de travail moins lourd sans compromettre les performances. Pour réduire le risque de TMS, organisez au mieux vos postes de travail de manière optimale. Prévoyez des pauses régulières pour vous dégourdir vos jambes et aussi respirer l’air frais. Ces pauses ne doivent aucunement être longues. Afin de faire face à ce problème fondamental de santé au travail, il est très significatif d’intégrer l’exosquelette dans le travail quotidien de ces emplois à haut risque. En fait, il s’agit d’un problème d’assistance physique aux employés pour terminer leur travail en réduisant ses efforts ou en augmentant leurs compétences motrices. L’exosquelette manutention n’altère jamais la mobilité ou l’autonomie de l’utilisateur, il soutient la posture et aide à la manutention lors de la manipulation d’objets lourds lors de l’exécution de tâches. L’exosquelette mécanique ou passif n’utilise pas d’énergie externe. En général, il est composé d’amortisseurs et de ressorts, qui peuvent récupérer et libérer l’énergie des mouvements pendant l’exercice. L’exosquelette motorisé ou actif est équipé d’un moteur électrique, qui permet au corps de bouger grâce à l’analyse des intentions de l’utilisateur. Vous pouvez utiliser aussi le cobot rb3d pour soulager et réduire les efforts des humains dans certaines situation. Bien que théoriquement les robots cobots ou robot collaboratif puissent prendre de nombreuses formes, la plus courante est le bras articulé d’un robot, qui peut être v capable de visser, coller, souder, saisir.