Afin de déterminer les failles d’une entreprise et d’améliorer ses performances, un audit organisationnel est nécessaire. Il est d’abord indispensable de connaître les erreurs afin de les corriger. L’audit organisationnel est également utile pour une entreprise qui a besoin de réorganiser ses tâches et de progresser avec de nouveaux outils et missions. Généralement, l’expert n’est pas un employé de l’entreprise afin que toutes les décisions et analyses soient neutres. L’approche dépend des besoins de chaque entreprise.

Faire un état des lieux !

La première étape d’un audit organisationnel consiste à faire le point sur la situation. Chaque détail concernant l’entreprise est crucial. L’auditeur doit recueillir le plus d’informations possible avant toute chose. Il doit comprendre l’organisation actuelle en analysant les missions, les responsabilités et les rôles de tout le personnel. Il doit évaluer les contrôles et les risques. L’auditeur doit également être capable de présenter l’organisation. Il doit également analyser la performance des outils utilisés par l’entreprise.

Cette première étape de l’audit organisationnel consiste à décrire le fonctionnement du périmètre : automatisation, acteurs, enchaînement des tâches, circulation de l’information, etc. Un audit organisationnel permet d’éviter les litiges. Des procès peuvent survenir si les employés se méfient de votre entreprise. Vous économisez également de l’argent en faisant un inventaire. Ce procédé permet de réduire considérablement le taux d’absentéisme. C’est aussi une solution pour anticiper les risques sociaux et professionnels. La mission du professionnel est de parler à tous les acteurs de l’organisation de l’entreprise pour avoir leur avis sur les points à améliorer. Avoir leur ressenti est un grand avantage pour la réalisation de l’audit.

Organisez des réunions avec toutes les parties prenantes !

L’auditeur doit tout mettre en œuvre pour que l’évaluation soit un succès. Chaque employé doit être informé de l’audit organisationnel et de son importance pour le développement de l’entreprise. L’expert doit s’assurer de la faisabilité de l’audit. Pour cela, il doit mettre en place des entretiens et des réunions avec les participants de l’organisation. C’est un moyen de recueillir leur point de vue sur les dysfonctionnements qu’ils constatent. L’auditeur doit connaître la disponibilité des employés. Il ne doit pas seulement étudier le fonctionnement de la société. Il doit également analyser l’organisation des entreprises concurrentes. L’état des lieux n’est pas seulement interne. L’évaluation des faiblesses et des forces de la concurrence est un moyen d’améliorer votre entreprise. D’une part, vous évitez les erreurs que les autres ont commises. D’autre part, vous pouvez adopter les bonnes pratiques des autres. Mais vous devez faire attention à ne pas copier ce que les autres font bien. Vous devez apporter votre propre personnalité et votre originalité. L’entretien doit se dérouler dans un lieu neutre. Le département d’audit n’est pas un endroit approprié. Une salle de réunion est préférable. Pour ne pas intimider l’employé à auditer, il ne doit pas y avoir plus de deux auditeurs. L’entretien ne doit pas devenir stressant car il s’agit d’une simple collecte d’informations.

Etudier l’organisation de l’entreprise !

Il est essentiel de connaître le fonctionnement d’une entreprise afin de l’améliorer. Lorsque c’est fait, le consultant RSE a pour mission d’examiner l’organisation afin de discerner les raisons de chaque dysfonctionnement constaté. Il doit mettre en place des indicateurs pour estimer la productivité par rapport aux objectifs fixés. Il doit également rédiger un rapport qui indique les faiblesses, les forces, le potentiel et la précarité de l’environnement. Les dysfonctionnements se présentent sous de nombreuses formes : procédures non respectées, tâches non réalisées, mauvaise qualité, etc. L’audit organisationnel ne permet pas seulement d’améliorer les performances d’une entreprise. C’est aussi un moyen de participer au développement durable. L’optimisation de l’entreprise consiste à effectuer des changements afin de préserver l’environnement. Faire appel à un consultant en RSE vous permet de rendre votre entreprise plus respectueuse de l’environnement. Tout le monde souhaite un avenir meilleur pour ses descendants. C’est pourquoi un audit organisationnel est plus que nécessaire. C’est un moyen d’éliminer tout ce qui détruit la planète. 

Faire des recommandations !

Le rôle d’un consultant en management ne consiste pas seulement à analyser le fonctionnement d’une entreprise et à déterminer ses dysfonctionnements. L’étape suivante de l’audit organisationnel consiste à proposer des indicateurs d’amélioration. C’est ainsi que l’expert peut améliorer l’organisation de l’entreprise. Il peut s’agir d’améliorer la qualité, de réduire les coûts ou d’améliorer la productivité. Les pratiques au sein de l’entreprise doivent être revues. Le benchmarking est une solution idéale. Il s’agit d’une technique d’analyse et d’étude des méthodes d’organisation et des processus de gestion. Il faut également identifier les leviers d’action. Il faut se démarquer et avoir une personnalité propre par rapport à la concurrence. Les bonnes pratiques peuvent être l’élaboration d’une carte des risques, l’établissement de descriptions de postes et d’un autre organigramme pour apporter un grand changement sur l’organisation. La révision des procédures et des processus, l’optimisation des moyens de communication. Le plan d’action peut également avoir un impact sur le personnel : les licenciements, les recrutements, les transferts, etc.