Le décès d’un proche reste toujours une grande épreuve pour la famille et les amis du défunt. En plus de l’affliction causée par la perte, on est contraint d’organiser les funérailles. Voici quelques conseils qui pourront vous aider dans l’organisation des obsèques.

Le Respect de la volonté du défunt

Avant toutes sortes d’organisation, renseignez-vous sur l’existence d’un contrat d’obsèques. Si le défunt est souscrit à un contrat d’assurance d’obsèques, vous serez déchargé de tous les frais d’obsèques. Tous les préparatifs ont été organisés à l’avance.

Le contrat doit contenir les détails de l’organisation des funérailles selon les volontés du défunt comme : le choix entre la crémation et l’inhumation, de désir d’avoir une cérémonie religieuse ou civile, le cercueil qu’il veut ainsi que la pierres tombales catalogue. Dans le cas où le défunt n’a pas de testament écrit ou un contrat d’obsèques, l’interprétation de ses volontés revient à ses proches. De ce fait, vous êtes dans l’obligation d’organiser les obsèques. Vous pouvez faire appel un service funéraire pour vous aider. De plus, il existe plusieurs pompes funèbres pas chères à Paris comme sur ce site www.servicesfuneraires.fr

Les impératives dans les 24h après le décès

  • Démarche administrative

La première démarche est de faire appel à un médecin pour le constat du décès. Vous aurez besoin d’un certificat de décès délivré par un médecin pour entreprendre les démarches administratives. Une fois cette pièce en main, rendez-vous à mairie du lieu de décès pour déclarer le décès et obtenir un acte de décès. Pour acquérir un acte de décès, des documents justificatifs seront demandés tels que la pièce d’identité du déclarant, le livret de famille du défunt, sa carte d’identité et son certificat de décès. Il est conseillé de prendre plusieurs copies de l’acte de décès, car ils serviront délivrés auprès de la banque du défunt à son lieu de travail et autres organismes.

  • Recueillement de la famille

Pour que la famille puisse faire le deuil, placer la dépouille dans un funérarium. Il existe des chambres funéraires prévues à cet effet qui sont gérées par une entreprise de pompe funèbre. Mais pouvez aussi choisir une chambre mortuaire dans un hôpital ou un lieu public qui sont gratuit.

  • Demande de crémation ou d’inhumation

Si vous souhaitez procéder à une crémation, il vous faut obtenir une autorisation pour préparer les obsèques. Pour y procéder, vous devez faire une demande auprès de la mairie du lieu de décès ou du lieu de la mise en bière. Vous devez alors fournir une demande écrite en précisant l’état civil et l’adresse du déclarant, ainsi qu’un certificat de décès. Dans le cas d’une inhumation, il est impératif d’avoir une autorisation d’inhumation. Il suffit de présenter le certificat du défunt à la mairie et d’assurer qu’il possède une concession au cimetière du lieu de la mise en bière.

Ce qu’il faut savoir sur le déroulement des funérailles

La plupart des gens choisissent d’organiser une cérémonie avant la crémation ou l’inhumation. Pour cela, il n’y a pas de formalité obligatoire, elle se poursuit selon le désir des proches ou de celui du défunt. Pour une cérémonie religieuse, la famille fait souvent appel à un maître de cérémonie. Pour une cérémonie civile, la présence du maire est sollicitée. Vous pouvez consulter un conseiller funéraire pour vous éclairer sur le sujet.

Pour la mise bière, il est important de savoir que le cercueil doit porter une plaque où sont inscrit l’année du décès et le nom du défunt. Un officier d’état civil du lieu de décès doit être présent pour autoriser la fermeture du cercueil. Il doit vérifier les formalités de la déclaration de décès ainsi que l’autorisation d’inhumation.