Comment gérer les nausées et les vomissements pendant la grossesse ?

Publié le : 18 octobre 20236 mins de lecture

Durant le premier trimestre de grossesse, les nausées et les vomissements se manifestent fréquemment. Environ 50 % des futures mères souffriront de vomissements et 75 % d’elles auront des nausées. Quoiqu’on parle quelquefois des nausées matinales, elles peuvent se présenter à tout moment de la journée.

Quelles sont les causes de vomissements et des nausées pendant la grossesse ?

Pour la plupart des grossesses, les causes précises de nausées restent encore inconnues. Des études ont montré que des antécédents de migraines ou de mal de transport peuvent augmenter la possibilité d’y être sujettes. Le facteur principal causant les nausées de grossesse est le hCG ou gonadotrophine chorionique humaine. Souvent, l’envie de vomir est plus grave les futures mamans qui présentent des conditions liées aux taux élevés de hCG. On a constaté que par rapport aux personnes asymptomatiques, les taux de hCG sanguins et urinaires sont plus élevés chez les femmes atteintes de vomissements et de nausées. Le lien entre vomissements, nausées et la hCG est dû par la stimulation de la thyroïde par cette hormone, au début d’une grossesse. Ils sont en réponse à certains signaux émis par le fœtus. En cas d’insuffisance d’iode alimentaire, l’embryon en tire profit au détriment de la maman. Les nausées de grossesse pourraient indiquer une meilleure qualité embryonnaire et une meilleure fonction thyroïdienne. Alors, le manque de nausées est quelquefois un signe de problème d’hormones de thyroïde. Il faut noter qu’une femme enceinte est en bonne santé, mais n’a pas de nausées. Il se pourrait que l’excès de progestérone et d’œstrogènes contribue également aux nausées et aux vomissements de grossesse.

Comment soulager les nausées et les vomissements pendant la grossesse ?

Il s’avère difficile de prévenir les vomissements et les nausées, mais quelques gestes peuvent faire diminuer la sévérité et la fréquence. En premier lieu, il est indispensable de bien s’hydrater en buvant plus souvent de petites quantités d’eau. Essayez aussi de manger fréquemment, mais en plus petites portions. Pendant ma grossesse, il faut également manger léger le matin au réveil et attendre quinze minutes avant de sortir lentement du lit. Afin de soulager les nausées, évitez de manger ou de cuisiner des mets frits, gras ou épicés. Pour évacuer toute odeur dérangeante, ouvrez grand vos fenêtres. Parfois, la chaleur peut causer des nausées chez une future maman. Ainsi, évitez d’avoir trop chaud et prenez l’air. En outre, faites des siestes, si nécessaire, prenez quelques jours de congé. En effet, la fatigue peut aggraver les nausées. La psychothérapie aide aussi certaines femmes enceintes à diminuer l’envie de vomir, puisqu’elle a la capacité de réduire l’anxiété et d’améliorer la gestion de stress. Il existe aussi des traitements alternatifs pouvant aider à soulager les vomissements. Le gingembre possède des propriétés qui calment l’estomac. D’ailleurs, des études démontrent qu’il est efficace pour soulager les nausées. La prise de capsules de gingembre ou l’infusion de cette plante s’avère très efficace. Toutefois, il vaut mieux demander conseil à votre médecin pour le dosage. Outre la consommation de suppléments de vitamine B6, l’acupression et l’acupuncture peut également réduire les nausées de grossesse.

Quand les vomissements et les nausées deviennent extrêmes ?

Chez certaines futures mamans, les vomissements et les nausées deviennent importants à tel point que la santé du bébé et de sa mère est menacée. On parle donc d’hyperemesis gravidarum. Cette condition touche entre 1 à 3 % de femmes en période de grossesse. Si quelques symptômes se manifestent, il est fortement conseillé de consulter un médecin spécialiste dans le domaine de la maternité, une sage-femme ou une infirmière praticienne spécialisée. Ces signes peuvent être la perte de poids, la déshydratation, la sécheresse des muqueuses, l’urine foncée, les nausées qui nuisent à votre activité et les vomissements importants et persistants. Les femmes souffrant d’hyperemesis gravidarum ont besoin d’être hydratées et alimentées ainsi que d’un traitement afin de mettre un terme aux vomissements. Dans certains cas, l’hospitalisation de la femme enceinte sera nécessaire afin de suivre son état.

Plan du site