En France, le diplôme occupe une place importante lors de la sélection des candidats sur le marché du travail. Cet élément représente d’ailleurs une norme sociale institutionnalisée, utilisée en tant que base dans les classifications sociales et professionnelles. L’employabilité d’une personne en dépend en grande partie créant une difficulté pour ceux qui disposent de peu de diplômes, mais ayant une grande expérience. Ainsi en 1934, la validation des acquis a été instaurée, cette procédure donne une possibilité aux techniciens d’avoir une validation d’expérience. À la suite de cela, en 2002, l’État français se porte volontaire pour la valorisation des acquis obtenus par l’expérience, c’est alors que la Validation des acquis de l’expérience (VAE) a été mise en place. Cette dernière qui permet d’obtenir un certificat qui ne nécessite pas un suivi de formation. La Validation des acquis de l’expérience est devenue par la suite un moyen d’accéder à un emploi, tout en ayant la capacité de s’y maintenir et d’en changer. La sécurisation des trajectoires professionnelles est assurée grâce à cette dernière. Voici tout ce qu’il faut savoir pour l’obtenir et en profiter pleinement.

Qu’est-ce que la VAE ?

     On entend par VAE ou la Validation des acquis de l’expérience, une mesure permettant d’effectuer une validation des acquis lors d’une expérience professionnelle d’une personne. Son objectif est d’offrir la possibilité d’avoir une certification professionnelle quant au travail exercé.

Cette certification professionnelle est obtenue après la validation d’un jury qui va vérifier la véracité et la maîtrise des compétences et des connaissances acquises par le sujet concerné. Par la suite, l’inscription au Répertoire national des certifications professionnelles ou RNCP est obligatoire. Il est toutefois important de savoir comment faire une vae pour l’obtenir.

À qui s’adresse la VAE et comment faire pour l’obtenir ?

      La VAE s’adresse à tout public, que vous soyez salariés du privé en CDI ou CDD, des non-salariés, c’est-à-dire des exploitants agricoles, un membre d’une profession libérale, des commerçants, des artisans ou des agents de la fonction publique hospitalière ou d’état territorial, etc.

Ainsi, toute personne, peu importe l’âge, le statut, la nationalité et le niveau de formation avec au moins un an d’expérience de manière continue ou non, dispose de la possibilité de demander une validation des acquis de l’expérience.

 Voici comment faire une VAE :

Pour faire une VAE, il faut transmettre à l’organisme certificateur ou au ministère un dossier décrivant l’expérience acquise. Ensuite, une interrogation concernant la situation professionnelle est effectuée. Cette dernière est réalisée en présence d’un jury disposant à l’avance du dossier à étudier en fonction de la certification souhaitée. Un entretien avec le jury déterminera l’obtention d’une validation totale ou partielle ou dans le cas échéant un refus.

Il faut néanmoins noter que la motivation et une implication de rigueur sont nécessaires pour y aboutir parce que les démarches peuvent prendre une durée de huit à douze mois à compter de l’établissement du projet jusqu’aux séances de validation devant le jury. Les salariés peuvent recourir à l’aide de leur employeur en cas de besoin.

Il est toutefois important de noter que la certification obtenue en VAE n’est pas différente de celle obtenue par la voie de formation. Elles ont en effet les mêmes valeurs.

À quoi sert la VAE et quels sont ses buts ?

Faire une VAE permet d’avoir une certification en cohérence avec le niveau de responsabilité de l’individu. La VAE permet de ce fait de faire reconnaître ses acquis et ses expériences. Son objectif réel est de valoriser le parcours professionnel, améliorer les connaissances et compétences acquises lors de l’expérience, mais aussi assurer le positionnement de services sur le marché de l’emploi. Sinon la vae dava propose une VAE d’accompagnement afin que la trajectoire professionnelle soit parfaite.

Bref, en disposant d’une VAE, il est plus facile de trouver du travail en fonction de son expérience et de ses acquis.