Comment faire un benchmark efficace ?

benchmark

Publié le : 09 janvier 20248 mins de lecture

Le benchmarking est un outil crucial pour améliorer la prise de décision. Il s’agit de comparer la performance d’une entreprise à celle de son concurrent ou d’un partenaire de premier plan. Au lieu de simplement imiter les concurrents, les entreprises créent de nouveaux processus en adaptant les meilleures pratiques de l’industrie. Cette approche méthodologique leur permet de mieux atteindre leurs objectifs en créant de nouvelles stratégies et techniques.

Benchmark : qu’est-ce que c’est ?

Le benchmarking est une étude concurrentielle des opérations marketing des entreprises. Cela se fait par le biais d’études de marché et ne concerne que les entreprises d’un secteur spécifique. Le benchmark est un élément intrinsèque de l’étude de marché. Avant de mener leur étude, les chercheurs réfléchissent à l’objectif de l’indice de référence. Cette vocation a priori fait qu’elle s’apparente à la comparaison de produits dans la mesure où les deux examinent un aspect à la fois. Mais ils diffèrent en ce que le benchmark va au-delà de l’examen de catégories de produits comme l’ergonomie ou les fonctionnalités. Au lieu de cela, il explore la façon dont les équipes communiquent en interne et en externe avec des stratégies marketing.

Les objectifs d’un benchmark sont plusieurs, car la recherche peut viser à :

  • Changer de stratégie de communication,
  • Se placer sur un nouveau marché,
  • Améliorer la relation client,
  • Optimiser son référencement,
  • Enrichir son offre,
  • Comparer les services commercialisés ou les produits,
  • Faire évoluer l’organisation interne ou les pratiques managériales.

Il est essentiel d’effectuer régulièrement des benchmarks pour se montrer au monde et se démarquer de la concurrence. Les benchmarks doivent être effectués sur un sujet précis et effectués constamment. Cela permet d’identifier les erreurs et d’acquérir de nouvelles idées créatives. Le benchmarking prend beaucoup de temps et doit se focaliser sur une thématique précise. Il ne doit pas se concentrer uniquement sur la veille marketing, qui est un regard quasi constant sur les pratiques des concurrents. En raison de la difficulté du projet, le benchmarking est rarement terminé s’il n’est pas ciblé au moment précis. En allant sur alcimed.com, vous aurez toutes les informations.

Benchmark des prix : comment le faire ?

Lors de l’établissement d’un cabinet conseil benchmark concurrentiel, il est essentiel de connaître les politiques de prix de vos concurrents. Cela implique de se renseigner sur les modèles de tarification, d’écrémage, de pénétration ou d’alignement de vos concurrents. Une autre façon d’évaluer la concurrence consiste à utiliser l’approche par les prix. Cela vous permet de comparer les prix entre votre entreprise et ses concurrents. Vous devez comprendre si votre concurrent modifie les prix en fonction du temps, de l’offre ou des besoins. Facturent-ils plus pendant les périodes de fortes demandes ou de faibles approvisionnements ? Ou facturent-ils le même prix à chaque fois ? Les outils de surveillance des prix concurrentiels sont inestimables pour les entreprises, car ils leur permettent de gagner du temps et de l’argent. Ces outils collectent automatiquement des données et compilent des rapports sur les prix des concurrents. Cela permet aux entreprises de rester au courant des concurrents et d’ajuster rapidement leurs stratégies.

Benchmark des produits : comment le réaliser ?

Dans quelle mesure les produits du concurrent répondent-ils aux attentes des consommateurs ? Sont-ils censés avoir des traits spécifiques de conscience environnementale ? Leurs produits présentent-ils d’autres caractéristiques déterminantes pour convaincre les consommateurs de leur conviction ? Avant de prendre une décision, renseignez-vous sur le cycle de vie des différents produits. Tenez compte des informations préliminaires sur les produits à venir en développement pour déterminer s’ils sont susceptibles de réussir. Quel concurrent a la meilleure image ? Leurs produits répondent-ils aux attentes du public lorsqu’il les achète ? Chaque concurrent investit-il dans les produits avec une foi absolue ? En raison de leur foi inébranlable dans les produits, ils les achètent.

Benchmark de la communication : comment le faire ?

La communication médias et hors médias

Pour mieux comprendre votre concurrence, envisagez la communication de supports imprimés tels que des dépliants, des brochures et des affiches. Un point de référence consiste également à analyser si les concurrents sont transmis à la radio, à la télévision et à d’autres formes de médias électroniques. Quelles images ou polices sont utilisées ? Les visuels sont-ils des photos ou des graphiques ?

Consultez la section presse du site Web pour toute mention de concurrents. Examinez leurs activités extérieures et d’autres activités non liées. Consultez leurs comptes de médias sociaux ou le Web pour les événements en cours organisés par eux. Vérifiez aussi s’ils ont des sponsors ou des mécènes. Gardez un œil sur les e-mails, car la pratique consistant à s’abonner à la newsletter du concurrent peut être très efficace. Cela vous permettra de voir quel contenu les newsletters fournissent ainsi que la fréquence à laquelle elles sont envoyées.

Benchmark digital : exemple

  • L’analyse du site web de votre concurrent

Maintenir le benchmark d’un site Web est nécessaire. Le site Web similaire fournit une estimation mensuelle du nombre de visiteurs du site Web en calculant le nombre d’utilisateurs mobiles accédant au site. De plus, ce site Web est réactif aux mobiles, fournissant des informations sur sa charte. Étudier le référencement de votre concurrent est une bonne idée et l’embauche d’un consultant ou d’un logiciel SEO peut vous aider. Pour une analyse benchmark plus approfondie, envisagez de faire appel à une agence conseil benchmark de référencement.

  • Les campagnes publicitaires SEA (Search Engine Advertising)

Google Ads vous permet de voir facilement les campagnes SEA de vos concurrents. Vous pouvez afficher les campagnes des concurrents grâce à la fonction « analyse des enchères ». Cela vous donnera accès à un large éventail de KPI ou indicateurs de performance clé qui vous aideront à améliorer vos propres campagnes publicitaires.

  • Les réseaux sociaux

Regardez les plates-formes que vos concurrents utilisent pour partager des informations et des données afin d’analyser leurs réseaux sociaux. S’agit-il principalement de sites de partage, de vidéos ou de partage d’images ? Et qu’en est-il de la fréquence et de l’heure de publication de leurs histoires ? Publient-ils davantage le matin ou le soir ? Il est important de savoir s’ils organisent des émissions en direct.

Pensez aux sujets choisis. Parlent-ils des produits ou des personnes de l’entreprise ou de la communauté ? Quel ton est utilisé : familier, décalé, humoristique ou soutenu ? Tenez également compte des interactions des abonnés entre eux. Réagissent-ils activement aux commentaires ?

Pour calculer le degré d’activité des abonnés de vos concurrents, mesurez simplement le nombre d’interactions qu’ils ont effectuées. Cela peut être grâce à des likes, des commentaires ou des partages. Si vous constatez que votre concurrent a plus d’abonnés que vous, mais effectue plus d’interactions, cela peut suggérer qu’il a une plus grande base de fans. Alternativement, cela peut signifier que leur nombre d’abonnés est inférieur au vôtre.

Plan du site